RMC Sport

Open d’Australie: qui est Clara Burel, la jeune Française qualifiée pour la finale des juniors?

Open d'Australie

Open d'Australie - AFP

Dans la nuit de vendredi à samedi (3h en France), une jeune joueuse tricolore va tenter de remporter le tournoi juniors de l’Open d’Australie. Clara Burel pourrait ainsi succéder à Kristina Mladenovic, dernière Française titrée en Grand Chelem chez les jeunes, en 2009. Présentation.

En finale à Melbourne, déjà un premier exploit

Vainqueur de sa demi-finale vendredi, Clara Burel (16 ans) a réussi deux prouesses en un seul match. Menée 6-2, 1-0 par la tête de série n°1, la Chinoise Wang Xinyu, elle a aligné douze jeux de suite pour finalement s’imposer en trois sets (2-6, 6-1, 6-0). Une performance qui lui permet ainsi de devenir la première Française à se hisser en finale du tournoi juniors du Grand Chelem australien depuis… 1999. Cette année-là, Virginie Razzano s’était imposée.

Des débuts dans les Côtes d’Armor

Opposée samedi en finale sur le court de la Margaret Court Arena à la tête de série n°2, la Taïwanaise Liang En Shuo, Clara Burel est née le 24 mars 2001. Droitière, elle a débuté le tennis à l’âge de 6 ans dans la petite ville des Côtes d’Armor de Louannec, entre Lannion et Perros-Guirec. Licenciée au TC Saint-Malo, elle s’entraîne depuis deux ans au CNE de Roland-Garros avec un entraîneur attitré, Norbert Palmier. Petit gabarit, la Costarmoricaine, qui frappe son revers à deux mains, est dotée d’un joli coup d’œil et d’une belle intelligence tactique.

Les prémices d’une belle carrière?

Si elle s’impose samedi aux Antipodes, Clara Burel pourrait donc devenir la première Française depuis près de 9 ans à remporter un Majeur chez les juniors (Mladenovic à Roland-Garros en 2009). Surtout, si elle inscrit son nom au palmarès du Grand Chelem australien, la jeune Bretonne ferait définitivement naître tout un tas de promesses pour la suite de sa carrière chez les grandes. En effet, les dernières joueuses françaises sacrées en Grand Chelem en juniors ont toutes ensuite "percé" un cran au-dessus. Jugez plutôt: Mladenovic, Cornet, Bartoli, Razzano, Mauresmo. Et bientôt, Burel?

A voir aussi >> Serena Williams reprendra très bientôt la compétition

Jean-Moïse Dubourg (avec ES à Melbourne)