RMC Sport

Open d’Australie : Robert, c’est historique !

Stéphane Robert

Stéphane Robert - -

En se qualifiant ce samedi pour les 8e de finale de l’Open d’Australie aux dépens du Slovaque Martin Klizan (6-0, 7-6, 6-4), Stéphane Robert signe une première pour un lucky loser. Le Français affrontera Andy Murray lundi.

Robert, la chance de sa vie

Stéphane Robert (33 ans) est entré dans l’histoire de l’Open d’Australie ce samedi en devenant le premier lucky loser à accéder aux huitièmes de finale. Le Français, 119e mondial, a saisi sa chance face à un autre lucky loser, le Slovaque Martin Klizan, en trois sets (6-0, 7-6, 6-4). Crispé, le joueur de Montargis a commis une double-faute sur la première balle de match, mais il a su se reprendre. Il est assuré de décrocher le plus gros chèque de sa carrière (au moins 87 500 euros). En un seul tournoi, il a remporté 73% de ses gains 2013. Lundi, pour son premier 8e de finale en Grand Chelem, il affrontera l’Ecossais Andy Murray, vainqueur de l’Espagnol Feliciano Lopez (7-6, 6-4, 6-2).

Avec son parcours à Melbourne, Stéphane Robert s’attend à devenir plus populaire à son retour en France. « Ce sont des choses qu’on ne contrôle pas, explique-t-il. C’est sûr que je si je remporte le tournoi ici et que je ne peux plus bouger de chez moi quand je sors, ça va me faire tout drôle ! Donc je vais me dire, mince, j’ai peut-être fait une bêtise là ! (Rires) Je ne suis pas là pour la notoriété. Maintenant, c’est vrai que c’est un gros tournoi médiatisé, donc, si je ne veux pas avoir de notoriété, il faut que je fasse des moins bons résultats. Mais j’aime bien les bons résultats aussi, donc j’accepte ! »

Tsonga va retrouver Federer

Jo-Wilfried Tsonga (n°10) a disposé sans problème de Gilles Simon (n°18), en trois manches (7-6, 6-4, 6-2) et 1h56 de jeu, à l’occasion du troisième tour de l’Open d’Australie. Le Manceau défiera Roger Federer (n°6) pour tenter de se hisser en quarts de finale. « A part mon début de match qui a été un peu poussif, j'ai été solide, juge Tsonga. J'ai fait un match plein dans l'ensemble. Au fur et à mesure, mon jeu se met en place. Et ça tombe bien parce que dès le prochain tour, ça ne rigole plus. Je n'ai pas laissé de forces dans ces trois premiers matchs. Donc je suis à 100% de mes moyens et c'est plutôt une bonne chose. Ce n'est jamais facile de jouer Gilles (Simon), beaucoup de joueurs s'y cassent les dents. Donc je pense que ma performance d'aujourd'hui est révélatrice de ma forme du moment. »

Nadal souffle Monfils

Deux heures et quatre minutes de jeu, pour trois manches, auront suffi à Rafael Nadal (n°1) pour s’offrir Gaël Monfils (n°25), au troisième tour de l’Open d’Australie (6-1, 6-2, 6-3). L’Espagnol affrontera le Japonais Kei Nishikori (n°16) en 8e de finale. « Rafa a très bien joué et commis très peu de fautes, il a été agressif quand il le fallait, a reconnu la ''Monf''. C'était très dur. Pour moi, il était imbattable. J'ai donné mon maximum. Je n'avais pas trop de solutions pour le déborder. Il avait toujours le dernier mot et il m'obligeait à aller plus loin dans ma recherche d'agression. La barre était trop haute pour moi. C'est sûr que le score est sévère, mais ça a duré deux heures et je pense qu'il y a eu un beau match. Il m'a surclassé. Bravo ! »

Paire, la sortie avec le sourire

Le Français Benoît Paire n’a pas vu le jour ce samedi à Melbourne contre Roberto Bautista Agut (6-2, 6-1, 6-4), à l’occasion du troisième tour de l’Open d’Australie. L’Espagnol, qui a profité des 59 fautes directes de son adversaire, défiera le Bulgare Grigor Dimitrov en huitièmes. Mais à la sortie des courts, Benoît Paire a salué le public australien via Twitter : « Merci au public de cet Open d'Australie qui a été fabuleux ! Maintenant retour en France pour quelques examens. » Visiblement, l’Avignonnais préfère Melbourne à Bercy. A l’automne dernier, il s’en était pris aux « abrutis » qui le sifflaient dans le public…

Sharapova trop forte pour Cornet

Alizé Cornet était déçue mais pas abattue après sa défaite face à Maria Sharapova (6-1, 7-6). Elle reconnaissait qu’elle méritait cet échec en deux sets, d’autant que la Russe a gâché une balle de match à 5-4. « Je me suis battue jusqu’au bout, comme toujours, a expliqué la Française. J’ai même eu une balle de set mais ce n’était pas un match super. J’avais une douleur au pied droit et j’avais des problèmes sur les courses latérales côté revers et, comme elle n’est pas bête, elle l’a vu… » La Niçoise en a clairement marre de bloquer avant une deuxième semaine de Grand Chelem. « Je n’en peux plus d’avoir des tableaux fermés car je pense que j’ai le niveau des huitièmes. Je vais vraiment essayer de bien jouer d’ici Roland-Garros pour être dans les 24. Comme ça, j’éviterai une fille de 1 à 8 au 3e tour… »

A lire aussi :

>> Open d’Australie : la France en force

>> Open d’Australie : Coup de chaud sur Melbourne

>> Toute l'actualité de l'Open d'Australie

La rédaction