RMC Sport

Roland-Garros: la difficile barrière des quarts de finale, rarement franchie par les Français

-

- - -

Pour la troisième année consécutive, il n'y aura aucun Français en quarts de finale de Roland-Garros dans le tableau masculin. Il faut remonter entre 2003 et 2005 pour retrouver la trace d'une telle disette.

Rendons à Richard Gasquet ce qui appartient à Richard Gasquet: il est encore à ce jour le dernier Français à avoir atteint les quarts de finale de Roland-Garros. C'était en 2016, avec une défaite à la clé en quatre sets face à Andy Murray, finaliste ensuite contre Novak Djokovic.

Il ne faut remonter qu'une année en arrière, en 2015, pour trouver la trace d'un Français en demi-finales. Il s'agissait de Jo-Wilfried Tsonga, défait en quatre sets par le futur vainqueur de l'édition Stan Wawrinka.

Le même Tsonga, a été le seul Français de sa génération à rejoindre à deux reprises les demi-finales de Roland. Avant 2015, il y a eu 2013, après sa victoire face à Roger Federer lors du quart de finale. Mais il était tombé ensuite face à David Ferrer en trois sets. 

-
- © @RMCSport par Louis Tanca

La génération des "nouveaux mousquetaires" en retrait...

Gaël Monfils y croyait cette année après trois premiers tours sans perdre un set, malgré une concurrence à sa portée. Face à Dominic Thiem, le Français n'a pas existé. Il attend un nouveau quart à Roland-Garros depuis 2014 et sa défaite en cinq sets face à Andy Murray

Avant Tsonga, Monfils était le dernier Français en demi-finales de Roland-Garros en 2008. Après avoir sorti Ferrer lors des quarts, Monfils n'avait pu prendre qu'un set à Roger Federer aux portes de la finale. 

Mais il avait imité Sébastien Grosjean en 2001, qui a été le premier tricolore au 21e siècle à rejoindre les demi-finales du Grand Chelem Parisien. Pour une élimination en trois sets face à l'Espagnol Àlex Corretja. Monfils, après sa demi-finale en 2008, incarnait l'avenir français et représentait encore en 2019 la meilleure chance française sur la terre battue de Paris. Il n'a pourtant jamais réédité sa performance. 

Une génération qui arrive ?

La génération Monfils/Tsonga, présentée en compagnie de Gasquet et Simon comme les "nouveaux mousquetaires français" a désormais passé la trentaine et n'a plus été capable depuis 2016 de se hisser parmi les huit meilleurs joueurs du tournoi.

Blessures pour certains qui ont perturbé la préparation ou tout simplement moins fort que l'adversaire comme l'a confié Gaël Monfils en conférence de presse après la défaite face à Dominic Thiem, il faudra peut-être se tourner vers la nouvelle génération pour franchir à nouveau cette barrière que représente les quarts de finale pour la délégation tricolore. 

Corentin Moutet (20 ans), Antoine Hoang (23 ans) ou Grégoire Barrère (25 ans) ont au moins passé un tour de Roland-Garros en 2019 tout en marquant les esprits. Mais le plus grand espoir reste Lucas Pouille (25 ans), sorti au deuxième tour cette édition, mais demi-finaliste de l'Open d'Australie en début d'année.

Guillaume Lepère