RMC Sport

Roland-Garros: Tan crée la surprise contre Cornet

Harmony Tan à Roland-Garros, le 24 mai 2018

Harmony Tan à Roland-Garros, le 24 mai 2018 - Avalon / Icon Sport

En dominant Alizé Cornet (65e mondiale) en deux sets (6-4, 6-4) au premier tour de Roland-Garros, Harmony Tan (23 ans, 149e) a décroché la première victoire en Grand Chelem de sa carrière. Elle affrontera la Tchèque Vondrousova, tête de série n°20, au prochain tour.

C’est une victoire qui vient confirmer sa progression. Après un premier titre à Andrézieux, une 149e place mondiale (meilleur classement de sa carrière) et une première demi-finale WTA à Bogota où elle a bousculé la 62e mondiale, Paula Badosa, Harmony Tan ajoute une nouvelle ligne encourageante à son premier semestre de 2021. Bénéficiaire d’une invitation, la Française a écarté sa compatriote Alizé Cornet en deux manches (6-4, 6-4).

Il lui aura fallu un peu plus d’une heure et demi de jeu pour accéder pour la première fois au deuxième tour d’un Grand Chelem. En 2019 et 2020, la Française était tombée dès le premier tour porte d’Auteuil. Elle affrontera la Tchèque Vondrousova, tête de série n° 20.

>> Roland-Garros: les matchs en direct

Alizé Cornet, diminuée ?

La partie avait pourtant très mal commencée pour Tan. Deux débuts de sets, deux jeux de service concédés d’entrée. La 149e mondiale a fait preuve de caractère pour renverser la tendance alors qu’elle avait même concédé deux breaks dans la deuxième manche. En alternant amortis et accélérations long de ligne pour casser le rythme, Tan a empêché Cornet de mettre en place son jeu de contre. Dépassée, Cornet a même réalisé près de 31 fautes directes.

Un chiffre qui interroge alors qu’on aura vu Alizé Cornet montrer sa hanche à son camp à plusieurs reprises en début de rencontre. La joueuse n'était peut-être pas totalement remise de la blessure qui l’avait contrainte à abandonner aux Internationaux de Strasbourg la semaine passée. Lors de l’édition 2020, Cornet était tombée au deuxième tour après avoir commis près de 34 fautes directes.

Justine Saint-Sevin