RMC Sport

Bartoli imperméable à la pression

L’ancienne numéro un française relativise sa défaite au troisième tour face à l’Américaine Bethanie Mattek et envisage l’avenir avec sérénité

« Au moins, on ne me parlera plus de Wimbledon et de ma finale à défendre. Maintenant, j’ai un an tranquille… Je pense que tout le monde me l’a tellement martelé, que ça a fini par entrer. Non, moi je l’ai pris surtout avec beaucoup de philosophie. Les gens n’arrêtaient pas de me dire que ce serait une catastrophe, que j’avais un statut à défendre, que j’avais des points à défendre. Si je n’arrivais pas à faire le même résultat, j’allais perdre beaucoup de points. Non, j’ai réussi à relativiser tout cela. Cela reste quand même un tournoi. J’aurais d’autres opportunités de prendre des points. Si je continue à être simplement en forme et être contente d’être sur le terrain, j’arriverais à refaire des points et à être, pourquoi pas, dans les 16 meilleures l’an prochain… et à rejouer une finale de Grand Chelem ».

La rédaction - Eric Salliot