RMC Sport

Clément, un capitaine comblé

-

- - -

Capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis depuis le début de l’année, Arnaud Clément se félicite du début de parcours de « ses » protégés à Roland-Garros. Morceaux choisis.

Sur l’entame du tournoi

« Tous les joueurs français sont aussi des copains et des joueurs avec qui je suis très proche. C’est donc vrai que quand il y a une défaite, je suis toujours un peu affecté. En tous cas, il y a déjà de très beaux résultats, des garçons solides qui tiennent leur rang. Les nouveaux, avec un nouveau statut, assurent. Il y a aussi de belles surprises. Pour le moment, c’est donc un très beau début de tournoi. Les choses vont devenir de plus en plus sérieuses, les matches de plus en plus durs également. En tous cas, on attend beaucoup de Français en deuxième semaine. »

Sur Monfils

« Gaël nous surprendra toujours. C’est ce qui fait son charme. C’est pour ça que c’est un gars super attachant. Il a ça en lui. Il a cette volonté, cette force. Quand on voit sur son visage sa détermination et son envie quand il est à Paris, c’est fabuleux et ça fait plaisir. C’est un plaisir immense pour tout le monde. Bien sûr que tous les Français, tous les gens qui le regardent devant leur télé ou tous les gens qui sont là sur le Central doivent se dire : «Mais comment il fait ça ? Comment il ramasse ses balles ? Comment il fait pour trouver ce courage-là ? ». C’est du plaisir de le voir jouer, du bonheur et c’est, je pense, le premier à se faire plaisir sur le court. »

Sur le duel Tsonga-Chardy

« Les matches franco-français sont toujours délicats. Ce n’est jamais les matches les plus marrants à jouer et encore plus à Roland-Garros. Ce sont deux joueurs qui sont tête de série, qui ont de belles chances ici, d’aller loin. Ils sont amenés à se rencontrer au troisième tour. C’est dommage. Ils ont tous les deux la capacité d’aller en deuxième semaine mais par la force des choses il n’y en aura qu’un. En tous cas, j’espère que celui qui passera ira très très loin. »