RMC Sport

Monfils : « Je me surprends »

-

- - -

Heureux d’avoir battu Roddick (6-4, 6-2, 6-3), Gaël Monfils avoue souffrir encore du genou. Mais le n°10 mondial veut rester concentré sur son tournoi et son match contre Federer.

Gaël Monfils, vous êtes allé plus vite que la nuit…
On a commencé le match très tard. Je savais que l’on avait qu’une heure et quarante-cinq minutes de jeu devant nous donc c’est un peu stressant de commencer un match dans ces conditions. Je suis content de m’en être sorti. Il fallait finir aujourd’hui pour économiser de l’énergie.

Roddick vous a trouvé impressionnant au service et dans votre couverture de terrain…
Merci à lui ! J’essaie de servir un peu moins fort que d’habitude, je suis donc un peu plus régulier. Je vise plus de zone. Je suis bien concentré sur ma première balle. Quant à ma couverture de terrain, elle fait partie de mon jeu !

Vous surprenez-vous ?
Oui, je me surprends. Je suis très content et je remercie mon staff. Il fait du très bon boulot pour me permettre de me soigner. Je ne suis pas facile à traiter. Tous les jours, c’est une nouvelle victoire pour moi d’arriver à bien jouer et à sentir mes appuis.

Là, vous êtes bien en forme, les problèmes de genou sont donc oubliés ?

Non, cela me fait toujours mal. Je traite mon genou toute la journée donc une fois sur le terrain je n’y pense plus. J’ai trouvé une façon de le strapper qui me fait du bien.

Cette blessure ne vous aide-t-elle pas à rester dans votre bulle ?
Oui, c’est vrai, cela m’aide un peu. Mais il faut que je fasse attention. Si je veux jouer à mon meilleur niveau, je dois faire des soins tout le temps.

Un mot sur le match contre Federer au prochain tour...
J’ai une revanche à prendre. J’espère que je vais y arriver. Cela va être un grand match. Federer est un très grand joueur que j’admire beaucoup. Même si je vais jouer le coup à fond et essayer de tout faire pour gagner. Dans sa tête il sait qu’il a un coup à jouer cette année parce que son fameux rival n’est plus là mais je ne vais rien lâcher.

Avez-vous vu qu’il a failli passer à la trappe ?

J’ai juste vu quelques instants dans le troisième set lorsqu’il a eu une balle de break à sauver à 4-3. Après, les quelques points que j’ai vus, il a été impressionnant.

Vous vivez une belle communion avec le public. Cela vous aide ?
Oui, cela me fait beaucoup de bien, le public répond présent. Cela me donne des ailes. Je trouve ça génial et j’en profite au maximum.

L’élimination de Nadal vous ouvre-t-elle d’autre perspective ?
Tout le monde parle de ça mais je m’en fiche un peu. Ce n’est qu’un joueur. Il me reste plein de match. Il a perdu, dommage pour lui. Il n’est pas mon prochain adversaire donc je me concentre sur autre chose.

dossier :

Gaël Monfils

La rédaction - Rodolphe Massé