RMC Sport

Roland-Garros: Forget comprend le forfait de Federer, "il a quand même fait trois matchs"

Invité de RMC ce dimanche, le directeur du tournoi de Roland-Garros, Guy Forget, a expliqué les raisons de l'abandon de Roger Federer. Il comprend le retrait du Suisse.

Il en faut plus pour vexer Guy Forget. Invité du RMC Sport Show ce dimanche, le directeur du tournoi de Roland-Garros a expliqué qu’il n’en voulait pas du tout à Roger Federer, qui a décidé de déclarer forfait avant même les huitièmes de finale. "Il a joué peu de matchs sur les seize derniers mois. Il a eu une préparation très courte sur cette surface, et malgré tout il est venu. De toute évidence, il n’était pas encore préparé à enchaîner des matchs à ce niveau. Il me disait tout à l’heure que c’est en se levant le matin qu’il voit comment il se sent. Il a des petites gênes, des douleurs inflammatoires. A bientôt quarante ans et avec aussi peu de préparation, il a quand même fait trois matchs. Vous savez, on aurait aimé avoir des joueurs français en huitièmes, lui était encore là", a réagi Forget sur l'antenne de RMC.

"On ne peut pas lui en vouloir"

C'est plus par mesure de prévention que Federer a choisi de jeter l'éponge, quelques heures après un combat de plus de trois heures pour sortir l'Allemand Dominik Koepfer, dans la nuit de samedi à dimanche. "Après avoir discuté avec mon équipe, j'ai décidé que je devais me retirer du tournoi de Roland-Garros. Après deux opérations du genou et plus d'un an de rééducation, il est important que j'écoute mon corps et que je n’aille pas trop vite dans le retour à la compétition", s'est justifié le Suisse. Dès la fin de son match du troisième tour, l'ex-numéro un mondial, aujourd'hui huitième, avait laissé entendre qu'il n'était pas certain de jouer son huitième contre Matteo Berrettini lundi. Très prudent, il n'a pas souhaité trop forcer avant Wimbledon et les Jeux olympiques de Tokyo cet été, ses deux principaux objectifs de la saison.

"J’ai vu Roger ce matin (dimanche), on a discuté ensemble. Il était plutôt content de son parcours mais désolé pour ses nombreux fans ici. Il est peiné de quitter le tournoi, mais on ne peut pas lui en vouloir. Il faut en profiter à chaque fois qu'on le voit sur un court, ça ne va pas durer encore des années", a souligné Forget sur RMC. En cas de succès contre Berrettini, Federer aurait affronté en quarts le vainqueur du duel entre Novak Djokovic et le prodige italien Lorenzo Musetti (19 ans).

>> Les podcasts du RMC Sport Show

RR