RMC Sport

Roland-Garros: la colère d'Azarenka contre la direction du tournoi

La Biélorusse Victoria Azarenka, sortie en huitièmes de finale de Roland-Garros, a confié sa lassitude générale, pointant également des manquements dans l'organisation du tournoi.

Huit ans qu’elle n’avait pas remporté trois matchs de suite à Roland-Garros. Victoria Azarenka avait donc des raisons de se réjouir ce dimanche, malgré sa défaite (5-7, 6-3, 6-2) en huitièmes de finale du tournoi, face à la Russe Anastasia Pavlyuchenkova. Mais l’ancienne n°1 mondiale était aussi en colère contre la direction du tournoi de Roland-Garros.

"Vous savez, quand il y a une situation qui devrait être assez simple à gérer, mais que les gens font comme si c'était vraiment très difficile et qu'ils vous rendaient un grand service, alors qu'en fait c'est juste leur travail et que ce n'est pas si compliqué... ennuyeux à mourir", avait twitté la Biélorusse il y a deux jours. Elle s’en est expliquée ce dimanche.

Fatiguée par les tournois et les bulles

"C'est un peu frustrant à chaque fois que tu essaies de discuter avec l'organisation ici, on te répond 'Pas possible', s’est-elle agacée. Tout ce que l'on entend, c'est: 'Pas possible'. Quand tu viens t'entraîner avant le match et que le court est trempé et que c'est dangereux de se déplacer, j'ai une vraie question: 'Pourquoi ?'. Pourquoi le court ne peut pas être prêt quand quelqu'un vient s'entraîner, que des joueuses ou des joueurs vont s'échauffer ? Je ne comprends pas pourquoi des choses aussi simples que cela ne sont pas en place."

Victoria Azarenka a confié qu’elle en avait "marre des tournois et des bulles (sanitaires)", indiquant que son premier souhait était de rentrer chez elle. Mais la saison sur gazon étant plus courte cette année, elle pourrait bien ne pas en avoir l’opportunité. La Biélorusse a en tout cas laissé planer le doute sur sa participation au tournoi de Berlin (14-20 juin) où elle est inscrite. Azarenka a prévu de rester quelques jours à Paris avant de se prononcer.

https://twitter.com/qmigliarini Quentin Migliarini Journaliste RMC Sport