RMC Sport

Roland-Garros : la pluie, les nerveux… ce qui nous attend aujourd’hui

-

- - -

Menacé par la pluie qui est annoncée sur Paris pour toute la journée de dimanche, le coup d’envoi de la quinzaine à Roland-Garros promet déjà des rendez-vous savoureux, avec des oppositions intéressantes, de la nervosité dans l’air et des découvertes notamment côté français. Tour d’horizon.

La pluie menace le coup d’envoi

En dehors des luttes annoncées pour la victoire finale dans les tableaux respectifs, la première journée du tournoi peut accoucher d’évènements intéressants à suivre. A moins que la pluie ne perturbe le lancement de la 114e édition des Internationaux de France. Et c’est le premier point qui est à mettre en avant, car Météo France annonce des précipitations depuis l’aube, jusqu’en fin de journée. Et comme aucun court n’est couvert à Roland Garros, il pourrait bien s’agir d’une première journée blanche pour ce deuxième Grand Chelem de la saison. Un risque qui pourrait même s’étendre à la journée de lundi, que les prévisionnistes annoncent également humide.

L’entrée en lice des "nerveux" 

La première journée, si elle ne tombe pas à l’eau donc, verra l’entrée en lice de deux membres du top 30 réputés nerveux. L’Australien Nick Kyrgios, vainqueur de l’ATP 250 de Marseille cette année, et qui avait confié à l’époque préférer le basket au tennis, s’est rapidement fait connaître sur le circuit du haut de ses 21 ans, pour ses sautes d’humeur et ses écarts de comportement. Il démarrera le tournoi face à l’Italien Cecchinato, 124e mondial. De son côté, le Tricolore Benoît Paire, qui sort souvent de ses matchs lorsque la forme ou le mental ne suivent pas, comme face à Adrian Mannarino à Nice cette semaine (défaite 6-3, 6-0 au 1er tour), affrontera, lui, le Moldave Radu Albot, 137e mondial.

Deux duels à surveiller

Un premier tour ne propose que très rarement de grosses affiches. Alors à défaut d’assister à un bras de fer entre deux costauds, deux matchs méritent d’être scrutés dans le tableau hommes. Tout d’abord la tête de série numéro 5 du tournoi, le Japonais Kei Nishikori, finaliste sur la terre battue de Barcelone en avril, opposé à un spécialiste de la surface, l’Italien Simone Bolelli. Ce dernier n’a néanmoins disputé que huit matchs cette saison (6 défaites), et aura du mal à bousculer le 6e joueur mondial. Une rencontre tout de même à suivre sur le court Philippe Chatrier. Deuxième choc, de frappeurs cette fois, la rencontre entre le Bulgare Grigor Dimitrov et le Croate Viktor Troicki, qui est mené 2-1 dans leurs confrontations. La réussite au service devrait faire la différence.

La première de Myrtille Georges

Outre Jérémy Chardy et Benoît Paire qui font leurs débuts dans ce Roland Garros 2016, la Française Myrtille Georges, 25 ans, fait, elle, sa première apparition dans un tableau final de Grand Chelem, grâce à la wild-card reçue par la direction du tournoi. Actuellement 205e au classement WTA, le meilleur rang de sa carrière, la joueuse tricolore a une petite chance de passer le premier tour, puisqu’elle affronte une Américaine assez méconnue, Christina McHale, pourtant 65e mondiale. Une première qui se déroulera sur le Court N°2, avant peut-être mieux pour Myrtille Georges.