RMC Sport

Roland-Garros : le petit secret de Simon pour éviter les crampes

Gilles Simon

Gilles Simon - AFP

Qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros à l’issue d’un match marathon (4h32) ce mercredi contre Guido Pella, Gilles Simon a livré son secret de « dopage » sucré pour éviter les crampes lors du cinquième set.

Lors de chaque match, le rituel est immuable au changement de côté. Fruits, barres énergétiques, eau minérale ou sucrée… L’alimentation du joueur pendant la rencontre est l’une des clés primordiales pour performer dans la durée. Une règle d’autant plus vraie en Grand Chelem, quand le match peut s’étirer en cinq sets.

C’était le cas de l’opposition entre Gilles Simon (18e) et Guido Pella (48e) ce mercredi sur le court numéro 1. L’Argentin a poussé le Français dans ses derniers retranchements et a fini par céder après 4 heures et 32 minutes de combat sur la terre battue parisienne (4-6, 1-6, 7-5, 7-6, 6-4).

Le programme de jeudi à Roland-Garros

Simon : « Coca-Mars quand tu ne peux plus rien faire… »

Gilles Simon s’est montré le plus résistant. Et pour cela, le Niçois a usé d’une bonne vieille méthode bien sucrée. « Coca - Mars. Quand tu ne peux plus rien faire… Moi, je l’ai fait au cinquième set. Coca - Mars, sinon tu ne peux plus », a-t-il révélé devant la presse à l’issue de sa rencontre marathon.

Les moments forts de la journée de mercredi

Mais si la technique fonctionne visiblement bien, attention à ne pas en abuser. Et surtout pas trop tôt, sous peine d’être sanctionné par son corps. Précisions avec Dr Simon : « L’effet ne dure pas longtemps par contre. Il faut finir vite, sinon c’est terminé. C’est pour cela qu’il faut le faire au cinquième. Si tu fais Coca - Mars en fin de deuxième set, tu es sûr de finir sur crampe et sur civière. »

D.W avec C.G