RMC Sport

Simon n’a pas aimé le marathon Mahut-Isner

-

- - -

Qualifié ce jeudi pour le troisième tour des Internationaux de Grande-Bretagne à la faveur du forfait pour blessure (épaule) de l’Ukrainien Marchenko, le Français Gilles Simon est revenu sur le bras de fer interminable entre son compatriote Nicolas Mahut et l’Américain John Isner (2 sets partout, 59-59 dans le 5e), programmé pour se terminer cet après-midi en match 3 du court n°18. Un avis clairement défavorable. « 59 partout, c’est clairement quelque chose que l’on ne doit pas voir sur des terrains de tennis. Ça montre clairement que le service a pris trop d’importance dans le jeu. Avoir qu’une seule balle de break sur 60 ou 70 jeux de service adverse, ça veut dire qu’il y a quelque part un problème parce que Nico ne retourne ni mieux ni moins bien qu’un autre. Quand il n’y a pas de tie-break pour se départager, on s’expose à ce genre de match que même la nuit n’arrive pas à séparer. Pour moi, la meilleure solution et de loin, c’est une balle de service pour que les bons serveurs gardent leur avantage, et, pour aller jusqu’au bout du raisonnement, avoir des surfaces plus rapides pour que les mecs soient capables d’aller au filet sans se faire passer systématiquement. »

E.S. à Londres