RMC Sport

Tsonga : « C’est une plaisanterie »

La tornade Tsonga fait des ravages en Australie

La tornade Tsonga fait des ravages en Australie - -

Jo-Wilfried Tsonga n’en croit pas ses yeux. Le Français s’est qualifié pour les demi-finales de l’Open d’Australie en battant Mikhail Youzhny. Prochain obstacle : Rafaël Nadal.

Jo-Wilfried, vous voilà en demi-finale de l’Open d’Australie…
Aujourd’hui, j’ai encore fait un grand match. Je suis entré sur le terrain et je ne l’ai pas laissé respirer. Je suis fier de mon match. J’étais bien dans tous les compartiments du jeu. Je me sentais vraiment bien. J’avais l’impression de voler comme un papillon. Après la balle de match, j’ai pris un clash en pleine figure. Beaucoup d’images ont traversé mon esprit. J’avais du mal à garder ça pour moi.

Comment faites-vous pour rester aussi calme ?
Je prends les matchs les uns après les autres. Avant mon huitième de finale face à Richard (Gasquet), je m’étais dit qu’il fallait rester détendu. Je ne voulais pas passer à côté, comme j’avais pu le faire l’année dernière contre lui à Wimbledon. J’essaie donc d’avoir cet état d’esprit à chaque rencontre. Apparemment, c’est la bonne solution.

On a le sentiment que rien ne pouvait vous arriver aujourd’hui.
Je ne sais pas mais en tout cas, je jouais très bien. Je ne pense pas que Mikhail (Youzhny) m’ait donné le match. Je suis vraiment allé le chercher. En tout cas, je n’ai pas douté.

Que représente une demi-finale d’un tournoi du grand chelem ?
Ca représente déjà beaucoup de boulot. (Silence) C’est incroyable. Quand je regardais les demi-finales à la télé, je me disais que j’étais très loin de tout ça. Et aujourd’hui, j’y suis. C’était une blague de battre Richard il y a deux jours et aujourd’hui, c’est une plaisanterie. J’essaie de rester sur terre…

La rédaction - Eric Salliot