RMC Sport

Tennis: Murray envisage une reconversion dans le golf ou le football

A bientôt 34 ans, Andy Murray réfléchit logiquement à sa vie après le tennis. Et l'Ecossais se voit bien rebondir dans une autre discipline. Sans être cette fois au coeur du jeu.

Les années passent, la hanche se fait sentir, et les victoires sont de plus en plus rares... Il a beau être combatif, Andy Murray, à bientôt 34 ans, est aujourd'hui plus proche de la fin que du début. Tennistiquement parlant. Aussi, l'Ecossais réfléchit déjà à son après-carrière. Qui pourrait s'écrire sur d'autres terrains...

Comme il l'explique dans une interview au Gentleman's Journal, Murray est un passionné de sport, de tous les sports. Et il envisage à l'avenir de travailler dans d'autres disciplines, sans être cette fois l'acteur principal.

"Etre caddie sur le circuit serait passionnant"

"J'ai été interrogé sur ce sujet il y a peu de temps, observe-t-il. Je me dis que parce que j'aime vraiment le golf, être caddie sur le circuit serait passionnant. Etre proche des meilleurs golfeurs et en apprendre davantage sur un autre sport comme celui-là serait intéressant. D'autant qu'il y a probablement un croisement entre le tennis et le golf sur le plan mental, je pourrais aider un golfeur."

Ou... de jeunes footballeurs. "Je me dis aussi que passer mes diplômes d'entraîneur dans le football pourrait être sympa", poursuit Murray. Qui entretient un rapport particulier avec le ballon rond, puisqu'à 15 ans, il s'était vu ouvrir les porter du centre de formation des Glasgow Rangers, avant de finalement opter pour le tennis.

En attendant, le numéro 119 au classement ATP s'est découvert une nouvelle passion: le cyclisme. "Pendant les deux premiers mois du confinement (au printemps 2020), tout mon entraînement s'est fait à la maison, raconte-t-il. Je faisais beaucoup de cardio et, pour la première fois de ma vie, j'ai fait du vélo de route. Dans un premier temps, j'ai juste acheté un vélo pour sortir dehors et faire un peu d'exercice." Mais le champion qu'il est s'est pris au jeu. "J'habite à 20 minutes au sud de Wimbledon dans le Surrey. J'ai donc fait du vélo autour de Box Hill, où ils ont fait une partie des courses olympiques sur route. J'avais deux ou trois itinéraires que je faisais régulièrement. Et, parce que je suis compétiteur, je regardais si je pouvais battre mes temps chaque semaine, pour voir si je devenais plus affûté. J'ai aimé gravir les collines - c'est difficile, mais j'ai vraiment adoré. Je pense que lorsque j'aurai fini de jouer au tennis, je veux faire plus de cyclisme." Pour aller au golf, ou au foot...

C.C.