RMC Sport

Un scandale de paris truqués dans le tennis mondial?

Les médias anglo-saxons BBC et BuzzFeed News ont annoncé dimanche soir être en possession de documents prouvant que l’ATP a couvert un scandale de paris truqués. Des vainqueurs de Grand Chelem et des joueurs engagés cette semaine à l’Open d’Australie seraient concernés.

Alors que l’Open d’Australie s’ouvre cette nuit, le tennis risque de subir quelques secousses pendant la quinzaine de Melbourne. La BBC et BuzzFeed News ont en effet annoncé dimanche soir posséder des documents prouvant que l’ATP a couvert des joueurs soupçonnés d’avoir truqué des matches dans le cadre de paris frauduleux.

Selon les médias britannique et américain, les autorités du tennis ont été alertées que 16 joueurs, tous membres du Top 50 mondial, dont des vainqueurs en Grand Chelem en simple et en double, étaient très fortement soupçonnés de lâcher des rencontres, y compris lors de tournois majeurs. Mais aucun n’aurait été jamais inquiété et la moitié d’entre eux seraient engagés cette semaine à Melbourne.

A l’origine de ces révélations, une enquête diligentée par l’ATP en 2007 au sujet d’un match suspect entre Nikolay Davydenko et Martin Vassallo Arguello. Si les deux hommes avaient été blanchis, l’enquête aurait mis au jour un réseau de parieurs liés à des joueurs de haut niveau. La BBC et BuzzFeed News affirment ainsi que les documents qu’ils détiennent révèlent l’existence de syndicats en Russie, dans le nord de l'Italie et en Sicile, qui auraient placé des centaines de milliers de dollars sur des matches truqués (dont trois à Wimbledon).

Aucun nom dévoilé

Un rapport confidentiel de 2008 indiquerait ainsi que 28 joueurs devaient faire l’objet d’une enquête approfondie. Une requête laissée sans suite. Les autorités du tennis ont finalement mis en place un nouveau code anti-corruption en 2009 mais celui-ci ne permettait pas de poursuivre des délits antérieurs. Une dizaine de joueurs précédemment cités seront pourtant encore mentionnés par la suite auprès du Tennis Integrity Unit (TIU). Là encore sans être inquiétés.

La BBC et BuzzFeed News annoncent par ailleurs qu’ils ne révèleront pas l’identité des joueurs en question puisqu’il est « impossible de déterminer leur implication personnelle » faute d’accès à leur téléphone et à leurs données bancaires et informatiques. Invité à réagir à ces informations, le président de l’ATP Chris Kermode a lui assuré que « le monde du tennis s'occupe sérieusement de cette affaire. Dire que nous n'agissons pas de manière appropriée est ridicule. »