RMC Sport

Dominguez : « Tsonga et Gasquet peuvent faire un coup »

-

- - -

Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC, livre ses impressions sur l’US Open, qui s’ouvre ce lundi. Si Murray, Federer et Djokovic sont les trois incontestables favoris, les Français sont capables de faire de belles choses.

L’ambiance à l’US Open

« C’est un tournoi complètement différent. Ici, on est dans la démesure, dans une sorte de jungle sur asphalte. Le tournoi se déroule dans un bruit qui rappelle celui de Manhattan. Il y a des orchestres de jazz ou de blues à l’intérieur même de l’enceinte, donc les joueurs sur les courts extérieurs peuvent les entendre. Quant au central Arthur Ashe, c’est le stade le plus grand avec plus de 20 000 spectateurs. On voit difficilement la balle de là-haut d’ailleurs, mais on participe à la fête. Le public fait ce qu’il veut durant l’échange. Il mange, il boit, il se déplace et on a du mal à le contrôler. »

Les favoris

« En l’absence de Nadal qui est toujours blessé au genou, le titre devrait se jouer entre ces trois-là (Federer, Murray, Djokovic, ndlr). Il y a eu le déclic Murray aux JO. Il a joué remarquablement contre un Federer amoindri par une demi-finale compliquée. Djokovic a regagné un tournoi (Toronto, ndlr) mais a perdu contre Federer dans le tournoi suivant (Cincinnati, ndlr). Mais à New York, la victoire peut se jouer en cinq sets, donc c’est un tournoi de costaud. Je pense que Djokovic aura ce petit avantage sur la distance. Federer, lui, s’il continue de jouer aussi bien qu’il l’a fait à Cincinnati il y a 10 jours et depuis deux mois, peut gagner ce tournoi. A condition de faire vite ! »

Les Français

« Jo-Wilfried Tsonga s’est fait une petite blessure au genou mais il est bien revenu. C’est un joueur qui aime bien la distance aussi, les matches en cinq sets. Il y a un coup à jouer pour lui. Il peut faire un nouveau quart voire une demie s’il sort un gros match. En tout cas physiquement, il est bien, il est serein. Il n’y a pas de problème pour lui, ni pour Gasquet, qui pour certains observateurs peut faire un coup parce qu’il a très bien joué à Toronto, où il a atteint la finale. »

Serena Williams intouchable

« Vu la façon dont elle a joué à Wimbledon les deux fois, surtout lors des JO où elle a été exceptionnelle de facilité, Serena Williams est évidemment la favorite numéro 1. Lorsqu’elle joue comme en ce moment, elle est la meilleure du monde. Pour Marion Bartoli, un tournoi réussi serait un quart ou une demie, mais ça va être compliqué. Elle n’est pas du tout en confiance et j’ai l’impression que ne pas avoir joué les JO l’a beaucoup plus marqué qu’elle n’a bien voulu le dire. »

Jérôme Carrère