RMC Sport
en direct

US Open en direct: l'incroyable triomphe de Raducanu

Emma Raducanu incrédule à l'US Open

Emma Raducanu incrédule à l'US Open - ICON Sport

A seulement 18 ans, la Britannique Emma Raducanu écrit l'histoire du tennis en s'imposant en finale de l'US Open (6-4, 6-3) face la jeune Canadienne Leylah Fernandez (19 ans). Elle est la première joueuse issue des qualifications à triompher en Grand Chelem.

L'incroyable triomphe de la jeune Raducanu, qui écrit l'histoire

Quelle sensation Emma Raducanu! Déjà première joueuse de l'histoire issue des qualifications à atteindre une finale de Grand Chelem, la Britannique de 18 ans remporte l'US Open ! Classée 150e joueuse mondiale, elle est la révélation de cette édition et termine sur une finale conclue en deux manches 6-4, 6-3 face à l'autre grand talent révélé à Flushing Meadows, la Canadienne Leylah Fernandez, 19 ans.

Premier set Raducanu !

6-4 pour la Britannique, qui avait breaké d'entrée avant de se faire débreaker. C'est finalement en fin de set que la jeune de 18 ans s'est procurée deux balles pour conclure la manche 6-4, dans un début de finale de haut niveau.

Raducanu, la sensation issue des qualifications

Emma Raducanu, Britannique de 18 ans, classée 150e joueuse mondiale et issue des qualifications. C'est la première joueuse de l'histoire issue des qualifications à se hisser à ce stade de la compétition en Majeur. Un titre, à Chicago le mois dernier.

Fernandez n'avait jamais passé le troisième tour en Grand Chelem

Leylah Fernandez, 19 ans, Canadienne, 73e joueuse mondiale: elle compte un seul titre à son palmarès (Monterrey en mars dernier). Jusque-là, son meilleur résultat en Grand Chelem était un troisième tour à Roland-Garros en 2020.

C'est parti pour la finale dames

Affiche totalement inédite ce samedi, en finale féminine de l'US Open: la jeune Canadienne Leylah Fernandez (19 ans) fait face à la Britannique Emma Raducanu (18 ans), issue des qualifications. Début imminent sur le court

Djokovic en finale et à une marche du Grand Chelem calendaire

Le N.1 mondial Novak Djokovic, vainqueur 4-6, 6-2, 6-4, 4-6, 6-2 de l'Allemand Alexander Zverev (4e), vendredi à New York, affrontera le Russe Daniil Medvedev (2e) en finale de l'US Open. Le Serbe âgé de 34 ans tentera de réussir dimanche un Grand Chelem sur l'année historique, qui porterait de surcroît à 21 le record de titres majeurs remportés par un joueur, dépassant ainsi Roger Federer et Rafael Nadal. Le Grand Chelem calendaire n'a plus été réussi depuis 1969 et Rod Laver, aujourd'hui âgé de 83 ans, qui était présent en tribunes du Arthur Ashe.

(AFP)

Medvedev qualifié pour la finale

Numéro 2 mondial, le Russe Daniil Medvedev est le premier qualifié pour la finale de l'US Open. C'est la deuxième fois qu'il atteint ce stade de la compétition, après sa finale perdue en 2019 contre Rafael Nadal. Medvedev a dominé en trois sets le Canadien Félix Auger-Aliassime (6-4, 7-5, 6-2). Il affrontera Novak Djokovic ou Alexander Zverev en finale.

L'exploit de Raducanu, première joueuse issue des qualifications en finale!

La Britannique Emma Raducanu, 18 ans, est devenue la première joueuse de l'histoire issue des qualifications à atteindre la finale d'un tournoi du Grand Chelem, en battant 6-1, 6-4 la Grecque Maria Sakkari (18e) en demie de l'US Open, jeudi à New York. La 150e joueuse mondiale affrontera samedi la Canadienne Leylah Fernandez (78e), 19 ans, autre sensation du tournoi, qui a écarté la Bélarusse n°2 mondiale Aryna Sabalenka.

Fernandez en finale!

La Canadienne Leylah Fernandez, âgée de 19 ans, s'est qualifiée pour sa première finale de l'US Open, en battant (7-6, 4-6, 6-4) la Bélarusse n°2 mondiale Aryna Sabalenka jeudi à New York. La 73e mondiale avait déjà fait sensation au 3e tour en écartant la tenante du titre Naomi Osaka (3e). "Je ne sais absolument pas comment j'ai fait! Je dirais que c'est grâce au public de New York. Il m'a aidée aujourd'hui. Il m'a soutenue. C'est des années et des années de travail, de larmes, de sang et de sacrifices. Je suis tellement contente d'être en finale", s'est-elle exclamée de joie.

La jeune gauchère, qui n'avait jamais dépassé le troisième tour en six tournois du Grand Chelem avant cette quinzaine, a fait de Sabalenka sa troisième victime parmi les cinq meilleures joueuses mondiales, après Osaka donc et l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e) en quarts.

Djokovic perd un set mais passe en demies

Novak Djokovic s’est qualifié pour les demi-finales de l’US Open, ce jeudi matin en s’imposant (5-7, 6-2, 6-2, 6-3) face à l’Italien Matteo Berrettini (tête de série n°6). Comme aux 1er et 3e tours mais aussi en huitièmes de finale face à l’Américain Jenson Brooksby, le Serbe a perdu la première manche avant de reprendre le contrôle du match face à un adversaire qu’il a battu il y a deux mois en finale de Wimbledon dans un scénario ressemblant (6-7, 6-4, 6-4, 6-3).

Le n°1 mondial a déroulé pendant les trois manches suivantes, baladant son adversaire sur le court Arthur-Ashe. Il n’est plus qu’à deux marches de sa mission: réaliser le Grand Chelem calendaire. Il a désormais rendez-vous en demi-finale face à l’Allemand Alexander Zverev pour sa revanche des Jeux olympiques. Le Serbe s’était en effet incliné face à son futur adversaire.

Sakkari en demies face à Raducanu

Maria Sakkari (18e) s'est qualifiée pour les demi-finales de l'US Open, en battant 6-4, 6-4 Karolina Pliskova (4e), mercredi à New York. La Grecque, demi-finaliste à Roland-Garros en juin, renoue trois mois après avec le dernier carré d'un Majeur, elle qui n'avait auparavant jamais passé les 8e à Flushing Meadows.

Plus solide dans tous les compartiments du jeu, plus agressive (22 coups gagnants contre 14) et moins en proie aux erreurs directes (12 contre 19), Sakkari n'a pas laissé d'espoir à la Tchèque, finaliste en 2016 ainsi qu'à Wimbledon en juillet et qui espérait certainement mieux.

La Grecque a aussi été impressionnante sur son engagement, puisqu'elle a réussi à un moment du match une série de 22 points marqués sur sa première balle. "J'ai confiance en mon service. Mais maintenant, je vais lui faire encore plus confiance", a-t-elle souri.

En s'imposant en à peine 1h22, elle s'est par ailleurs bien économisée, après avoir son match marathon en 8e de finale. Elle avait mis 3h30 pour écarter la Canadienne Bianca Andreescu, lauréate en 2019, leur duel s'étant fini à plus de deux heures du matin dans la nuit de lundi à mardi.

Elle aura à peine 24 heures pour récupérer et préparer sa demi-finale, prévue jeudi soir, contre la Britannique de 18 ans Emma Raducanu, issue des qualifications, qui a écarté la Suissesse Belinda Bencic.

(AFP)

Zverev balaye Harris et accède aux demies

Alexander Zverev, 4e mondial et finaliste l'an passé, s'est qualifié avec autorité avec pour les demi-finales de l'US Open, en écartant 7-6 (8/6), 6-3, 6-4 le Sud-Africain Lloyd Harris (46e), mercredi à New York. L'Allemand de 24 ans pourrait ensuite croiser la route de Novak Djokovic à Flushing Meadows, si le Serbe N.1 mondial, en quête d'un Grand Chelem calendaire historique, parvient à passer l'obstacle Matteo Berrettini (8e) en soirée.

Zverev, qui fait office de sérieux prétendant pour le titre, depuis sa médaille d'or olympique glanée à Tokyo, en ayant au passage écarté "Nole" en demi-finale, et le gain du Masters 1000 de Cincinnati il y a deux semaines, a mis un set pour prendre la mesure de son adversaire, qui n'avait jusqu'ici jamais passé le 3e tour d'un Majeur. Après avoir débreaké aussitôt pour revenir à 5-4, il a été poussé au jeu décisif, Harris se procurant une balle de set à 6-5. Sur quoi, l'Allemand a enchaîné trois points en profitant d'erreurs directes au plus mauvais moment de son rival, pour empocher la première manche.

Frustré, le Sud-Africain a jeté violemment deux bouteilles au sol, qui ont éclaté et arrosé le court au niveau du couloir gauche. Ce qui l'a conduit, avec Zverev, à essuyer le ciment en traînant des serviettes avec leurs pieds, pour aider le personnel à l'oeuvre.

L'Allemand, qui venait d'enfin saisir la dynamique, voulait en effet profiter de l'élan. Et il a d'ailleurs breaké d'entrée, en commençant à lâcher ses coups, notamment ses fameux revers longs de ligne dévastateurs, son service (20 aces) se chargeant d'assurer le gain du deuxième set. Même scénario dans troisième, Harris concédant immédiatement sa mise eu jeu, puis la suivante. Zverev a ensuite déroulé, exécutant parfaitement ses coups, avec notamment de belles montées à la volée. Auteur d'un sursaut, son rival lui a ravi un jeu de service, mais il s'est parfaitement reconcentré pour conserver son deuxième break d'avance et en finir en un peu plus de deux heures.

Une démonstration de force qui a de quoi gonfler sa confiance pour la suite, lui qui fut si proche de remporter le Grand Chelem new-yorkais l'an passé, en étant à deux points de la victoire contre l'Autrichien Dominic Thiem, finalement renversant en cinq sets.

Irrésistible, Raducanu fonce en demi-finale

Emma Raducanu, âgée de 18 ans (150e), a créé une nouvelle grosse sensation à New York, devenant la toute première joueuse issue des qualifications à se qualifier pour les demi-finales de l'US Open, aux dépens de Belinda Bencic (12e mondiale), 6-3, 6-4.

Encore inconnue avant cet été et son parcours étonnant à Wimbledon, où elle a atteint les 8es de finale pour ses débuts en Grand Chelem, Raducanu emporte tout sur son passage à Flushing Meadows où elle a passé chacun de ses tours sans perdre un set.

Le fait est inédit à l'US Open, mais il est très rare dans les autres Majeurs, puisque Raducanu n'est que la quatrième joueuse issue des qualifications à atteindre ce stade, après l'Australienne Christine Matison Dorey à Melbourne en 1978, l'Américaine Alexandra Stevenson à Wimbledon en 1999 et l'Argentine Nadia Podoroska l'an passé Roland-Garros.

Surtout, elle pourrait devenir la première de l'histoire du tennis féminin à aller au bout d'un tel tournoi si elle continue à ce rythme. Mercredi, sur le Arthur Ashe, elle passait un gros test, elle qui n'avait jusqu'ici jamais affrontée d'adversaire du Top 40. Bencic, bien mieux classée, faisait à ce titre figure de favorite, elle qui avait déjà atteint les demies à Flushing Meadows en 2019 et qui était de surcroit dans une excellente passe depuis sa médaille d'or olympique glanée à Tokyo.

Mais la Suissesse de 24 ans est tombée sur une adversaire en état de grâce et nullement perturbée par l'enjeu. Après avoir concédé son service d'entrée, Raducanu, alors menée 3-1, s'est mise à accélérer, parvenant à refaire son retard et à breaker une deuxième fois pour enchaîner cinq jeux consécutifs et empocher le premier set. Sans donner l'impression de forcer.

La Britannique, qui a dû effacer trois balles de break au début de la deuxième manche, a su s'appuyer sur une bonne première balle (5 aces) et a surtout su lâcher ses coups (21 gagnants), pour breaker au cinquième jeu. Le tout en commettant un minimum d'erreurs directes (10) contrairement à sa rivale (21 dont 5 doubles-fautes). Une qualification tout en maîtrise en 1h21, qui la conduit à une demi-finale devant l'opposer jeudi à la Tchèque Karolina Pliskova (4e) ou à la Grecque Maria Sakkari (18e).

Auger-Aliassime en demies après l'abandon d'Alcaraz

Felix Auger-Aliassime (15e mondial) s'est qualifié pour les demi-finales de l'US Open, après l'abandon de l'Espagnol Carlos Alcaraz (55e), blessé, mardi soir à New York. Le Canadien menait 6-3, 3-1 quand son jeune adversaire de 18 ans, révélé par son exploit au 3e tour aux dépens de Stefanos Tsitsipas (3e), a renoncé à poursuivre la rencontre, prenant de court son adversaire autant que le public du Arthur Ashe.

A la fin du jeu précédent, il avait pourtant fait intervenir un physio qui lui avait manipulé une cuisse et l'abdomen. Auger-Aliassime affrontera le Russe Daniil Medvedev (n°2 mondial) vendredi en demi-finale.

La sensation Fernandez dans le dernier carré

La Canadienne âgée de 19 ans Leylah Fernandez, sensation de l'US Open, s'est qualifiée pour les demi-finales en battant 6-3, 3-6, 7-6 (7/5) l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e mondiale), mardi à New York.

Depuis qu'elle a sorti à la surprise générale la tenante du titre Naomi Osaka au 3e tour, puis l'Allemande Angelique Kerber en 8e, en étant pourtant à chaque fois menée un set à zéro, la joueuse 73e mondiale continue de traverser cet US Open comme dans un rêve.

Face à Svitolina, demi-finaliste en 2019 apparue quelque peu frileuse, c'est elle qui s'est montrée la plus agressive et la plus entreprenante dans le jeu au premier set, avec ses grands coups droits qui ont souvent fait mouche.

Lors de la deuxième manche, l'Ukrainienne, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo, s'est ressaisie en breakant à deux reprises. Mais elle a tout de même dû se battre pour égaliser sur un de ses cinq aces, après que son adversaire a amorcé une remontée, sous les yeux de son époux Gaël Monfils.

Habituée aux batailles qui durent, Fernandez, levant haut son poing droit fermé et puisant son énergie dans le soutien du public à chaque point remporté, elle s'est détachée dans le troisième set, en menant 5-2, mais Svitolina a débreaké deux fois, rendant l'épilogue de ce match bien incertain.

Le tie-break bascula à 5-5, quand la Canadienne a réussi un passing long de ligne, avec l'aide de la bande du filet. Sur quoi, c'est Svitolina qui a craqué sur sa balle de match en commettant l'erreur fatale, avant d'aller féliciter son adversaire qui se relevait à peine d'avoir posé ses deux genoux à terre.

En demi-finales, Fernandez aura encore fort à faire contre la Bélarusse Aryna Sabalenka (2e) ou à la Tchèque Barbora Krejcikova (9e), lauréate du dernier Roland-Garros.

(AFP)

Medvedev en demi-finales en lâchant un set

Daniil Medvedev, 2e mondial, s'est qualifié pour les demi-finales de l'US Open, en battant (6-3, 6-0, 4-6, 7-5) le Néerlandais Botic van de Zandschulp (117e), ce mardi à New York.

Le Russe, rival de Novak Djokovic, en quête d'un Grand Chelem calendaire historique, atteint ce stade à Flushing Meadows pour la troisième année consécutive. En 2019, il avait accédé à la finale, battu par Rafael Nadal au terme d'une finale épique.

Medvedev, qui avait passé chacun de ses quatre tours précédents en moins de deux heures et trois sets secs, a cette fois dépassé ce cadre, puisqu'il s'est imposé en 2h23. Il n'aura tout de même cumulé que 9h47 sur la route du dernier carré. Une promenade de santé.

A titre de comparaison, Van de Zandschulp, issu des qualifications avait lui 19h37 min dans les jambes avant ce match. Et il est vite apparu qu'il n'avait pas récupéré du combat en cinq sets victorieux dimanche soir contre l'Argentin Diego Schwartzman (8e).

(AFP)

Le tableau des quarts de finale féminin

Les quarts de finale du tableau dames

Raducanu (GBR) - Bencic (SUI, tête de série n°11)
Pliskova (RTC, n°4) - Sakkari (GRE, n°17)
Svitolina (UKR, n°5) - Fernandez (CAN)
Krejcikova (RTC, n°8) - Sabalenka (BLR, n°2)

Sakkari file en quarts après un long combat

La Grecque Maria Sakkari (n°17) s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'US Open en remportant un long combat (6-7, 7-6, 6-3) de 3h29 face à la la Canadienne Bianca Andreescu (n°6).  Elle affrontera la Tchèque Karolina Pliskova pour une place en demi-finales.

Pliskova en quarts

La Tchèques Karolina Pliskova s'est qualifiée pour les quarts de finales de l'US Open pour la quatrième fois de sa carrière en battant la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (7-5, 6-4). Au prochain tour, elle affrontera la Grecque Maria Sakkari (n°17) ou la Canadienne Bianca Andreescu (n°6).

Le tableau des quarts de finale chez les hommes

Les quarts de finale hommes

Djokovic (SER, tête de série n°1) - Berretini (ITA, n°6)
Zverev (ALL, n°4), Harris (AFS)
Auger-Aliassime (CAN, n°12) - Alcaraz (ESP)
Van de Zandschulp (PBS) - Medvedev (RUS, n°2)

Djokovic accroché mais en quarts

Novak Djokovic, en quête d'un Grand Chelem calendaire historique, s'est qualifié pour les quarts de finale de l'US Open en cravachant face à Jenson Brooksby (99e) qui lui a causé beaucoup de problème pendant un set et demi (1-6, 6-3, 6-2, 6-2). Comme aux 1er et 3e tours, le n°1 mondial a perdu un set, le premier, passant totalement à côté de son entame de match, avec une pelletée d'erreurs directes (41 au total), souvent provoquées par les coups de canon de son adversaire âgé de 20 ans.

"Nole" a réagi dans la deuxième manche qui a atteint des sommets d'intensité dans le jeu, au moment de devoir confirmer le break (3-1) qu'il venait de réussir. Vingt minutes durant, les deux joueurs se sont rendus coup pour coup, avec une violence parfois inouïe, offrant une succession de points exceptionnels, accueillis par des vivats toujours plus forts du public du Arthur Ashe.

Un vent de sidération a soufflé quand Brooksby a réussi à débreaker sur sa sixième opportunité. Son illustre rival semblait alors perdu sur le court. Le Serbe a finalement repris le service de l'Américain au cours d'une bataille exceptionnelle.

Après une rapide pause vestiaire et l'absorption d'un comprimé donné par un médecin, Djokovic a encore su élever son niveau de jeu, face à cet adversaire déroutant qui venait de confier à son camp ne "plus pouvoir bouger", guère habitué qu'il est à livrer de telles batailles en Grand Chelem.

Mercredi, il aura pour adversaire l'Italien Matteo Berrettini (8e), demi-finaliste en 2019, qui a lui vaincu 6-4, 3-6, 6-3, 6-2 Oscar Otte (144e). Et il le connaît bien, pour l'avoir battu en finale de Wimbledon en juillet. (avec AFP)

Berrettini file en quarts

Quart-de-finaliste à Roland-Garros et finaliste à Wimbledon, Matteo Berrettini poursuit sa belle saison en Grand Chelem. L’Italien s’est qualifié pour les quarts de finale de l’US Open en battant l’Allemand Oscar Otte ce lundi (6-4, 3-6, 6-3, 6-2). Son adversaire n’a pas pu défendre pleinement ses chances, terminant blessé à un poignet après une chute. Matteo Berrettini est déjà allé jusqu’en demi-finales à l’US Open, en 2019. Il pourrait affronter Novak Djokovic en quarts.

Raducanu se balade

La sensation britannique âgée de 18 ans, Emma Raducanu, 150e mondiale, s'est qualifiée pour les quarts de finale en étrillant (6-2, 6-1) l'Américaine Shelby Rogers (43e), ce lundi à New York.

Raducanu ne cesse d'impressionner, elle qui n'a toujours pas concédé le moindre set dans son parcours sans faute à Flushing Meadows, où elle fait ses premiers pas. Jusque-là, seules l'Estonienne Kaia Kanepi en 2017 et l'Américaine Barbara Gerken en 1981 avaient atteint ce stade en étant issues des qualifications.

Britannique, née au Canada d'une mère chinoise et d'un père roumain, la jeune joueuse n'a jamais laissé d'espoir à Rogers, qui restait pourtant sur un exploit au tour précédent en renversant la n°1 mondiale Ashleigh Barty.

Raducanu affrontera au prochain tour la Suissesse Belinda Bencic (12e), demi-finaliste à New York en 2019, qui a éliminé la Polonaise Iga Swiatek (8e).

(AFP)

Zverev sort Sinner

A sa main face à l'Italien Jannik Sinner (16e), Alexander Zverev, 4e mondial, a accédé sans accroc ce lundi aux quarts de finale de l'US Open, où Novak Djokovic, en quête d'un Grand Chelem calendaire historique, tentera d'en faire de même en soirée.

L'Allemand de 24 ans, principal concurrent de Djokovic sur la route de la finale à Flushing Meadows, s'est imposé 6-4, 6-4, 7-6 (9-7) en 2h25.

S'il avait dû lâcher un set au tour précédent contre le cogneur américain Jack Sock, il a cette fois connu moins de difficultés pour s'imposer face à un adversaire ne déméritant pas, mais simplement un ton en-dessous dans les moments-clés.

"C'était un match de très haut niveau du début à la fin, beaucoup de coups durs. Je suis heureux d'être qualifié, on verra où cela me mènera", a commenté Zverev après-coup. Au prochain tour, il affrontera l'Américain Reilly Opelka (24e) ou le Sud-Africain Lloyd Harris (46e).

(AFP)

Bencic se qualifie pour les quarts

La Suissesse Belinda Bencic, 12e mondiale, s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'US Open, en battant 7-6 (14/12), 6-3, la Polonaise Iga Swiatek (8e), ce lundi à New York.

Après son exploit face à Tsitsipas, Alcaraz passe en quarts

Le jeune Espagnol Carlos Alcaraz, tombeur de Stefanos Tsitsipas au tour précédent, s'est qualifié pour les quarts de finale de l'US Open en sortant dans la douleur le qualifié allemand Peter Gojowczyk (5-7, 6-1, 5-7, 6-2, 6-0), dimanche. Il affrontera le Canadien Felix Auger-Aliassime (15e), tombeur de l'Américain Frances Tiafoe (50e) en quatre sets (4-6, 6-2, 7-6, 6-4)

Medvedev caracole en quarts

Le n°2 mondial Daniil Medvedev, prétendant au titre à l'US Open, s'est qualifié pour les quarts de finale en écartant facilement 6-3, 6-4, 6-3 le Britannique Daniel Evans (27e), dimanche à New York. Comme lors des trois tours précédents, le Russe a mis moins de deux heures pour imposer sa loi, face à un adversaire qu'il rencontrait pour la première fois et qui, à défaut de vraiment le contrarier, a proposé un tennis plaisant, fait de nombreuses montées à la volée. Ce qui a permis à Medvedev de bien s'escrimer en passings et lobs. Au prochain tour, il aura un inconnu pour adversaire, Botic Van de Zandschulp.

Van de Zandschulp sort Schwartzman

Botic Van de Zandschulp, Néerlandais inconnu du grand public, classé 117e mondial, a créé la surprise en se qualifiant pour les quarts de l'US Open aux dépens de Diego Schwartzman, battu 6-3, 6-4, 5-7, 5-7, 6-1, ce dimanche à New York.

Ce joueur âgé de 25 ans, issu des qualifications et dont c'est la première participation à Flushing Meadows, avait déjà eu le scalp au 2e tour d'une autre tête de série, le Norvégien Casper Ruud.

Svitolina passe en quarts aux dépens de Halep

Elina Svitolina, 5e mondiale, s'est qualifiée pour les 8es de finale de l'US Open, en écartant 6-3, 6-3, Simona Halep (13e), dimanche à New York. Lauréate du tournoi de Chicago il y a une semaine, l'Ukrainienne est en forme puisqu'elle en est à neuf succès consécutif sur dur, et tout en se montrant solide dans le jeu, elle a aussi profité de l'irrégularité de son adversaire. Svitolina, demi-finaliste de l'US Open en 2019, affrontera au prochain tour l'Allemande Angelique Kerber (17e) ou la Canadienne Leylah Fernandez (125e), tombeuse surprise de Naomi Osaka au tour précédent.

Svitolina à sa main

Plus solide que la Roumaine Simone Halep - deux titres du Grand Chelem à son actif -, l'Ukrainienne Elina Svitolina a empoché la première manche (6-3).

Schwartzman très mal embarqué

Pas vraiment satisfait de la qualité des courts depuis le début du tournoi, Diego Schwartzman prend la marée contre le surprenant néerlandais Botic Van de Zandschulp 117e mondial et sorti des qualifications, et donc forcément moins habitué à ces altitudes en Grand Chelem que l'Argentin. Schwartzman est mené deux manches à rien (6-3, 6-4).

Barty éliminée dès le 3e tour

La N.1 mondiale Ashleigh Barty, qui était favorite pour remporter l'US Open, a été éliminée dès le 3e tour, battue à la surprise générale 6-2, 1-6, 7-6 (7/5) par l'Américaine Shelby Rodgers (43e), samedi à New York.

L'Australienne, lauréate à Wimbledon en juillet, manque ainsi l'occasion d'enchaîner une deuxième victoire majeure consécutive, alors qu'un boulevard semblait s'être ouvert à elle la veille avec l'élimination retentissante de la tenante du titre Naomi Osaka (3e), par la jeune Canadienne de 18 ans Leylah Fernandez.

Zverev rejoint les 8es

Alexander Zverev, 4e mondial et finaliste l'an passé, s'est qualifié pour les 8e de finale de l'US Open, en battant l'Américain Jack Sock (184e) qui a abandonné au 4e set alors qu'il était mené 3-6, 6-2, 6-3, 2-1, samedi à New York.

L'Allemand, qui constitue la principale menace de Novak Djokovic sur la route de la finale à Flushing Meadows, où le Serbe tente de réussir un Grand Chelem calendaire historique, s'acheminait vers un succès de plus en plus évident, après avoir breaké dans la 4e manche, quand Sock a rendu les armes. Il affrontera Jack Sinner lundi.

Monfils finit par céder dans un marathon complètement dingue

Gaël Monfils a fait du Gaël Monfils mais a fini par craquer, éliminé au troisième tour par l'Italien Jannik Sinner (7-6, 6-2, 4-6, 4-6, 6-4). Le Français a enflammé le public avec une remontada absolument démentielle: dans la quatrième manche, il était mené 4-0... et a claqué six jeux de suite pour remporter le set et revenir à deux manches partout. Avant de finalement craquer dans le dernier set.

Djokovic n'a pas vraiment tremblé

Novak Djokovic a lâché un set au tie break mais s'en sort sans vraiment trembler contre le Japonais Kei Nishikori (6-7, 6-3, 6-3, 6-2). Le Serbe, numéro 1 mondial, se hisse en huitième de finale et affrontera lundi le Russe Aslan Karatsev (25e) ou à l'Américain Jenson Brooksby (99e).

Tsitsipas répond fermement aux accusations de ses détracteurs

En conférence de presse après son élimination au 3e tour de l'US Open, Stefanis Tsistipas s'est arreté sur la polémique qui n'a cessé d'enfler tout au long de la semaine, concernant ses arrêts aux vestiaires parfois interminables. Certains joueurs l'ont accusé de jouer avec la règle pour casser le rythme. "Toutes ces accusations sont complètement fausses, s'est-il défendu. Celle de mon match à Cincinnati était la plus ridicule que j'aie jamais entendu de ma vie. La seule chose que j'ai faite, c'est de passer des vêtements mouillés aux vêtements secs. Apparemment, c'est un gros problème. Ensuite, il y a ces joueurs dont vous savez que tout le monde sait qu'ils prennent beaucoup de temps mais personne ne dit rien. Je ne sais pas pourquoi tout le monde est soudainement contre moi, surtout quand les autres joueurs ne suivent pas les règles et ne restent pas dans les 25 secondes entre chaque point."

Auger-Aliassime sera encore en huitièmes de finale

Il s'est fait peur face à l'Espagnol Roberto Bautista-Agut, mais le Canadien Felix Auger-Aliassime, épaulé par Toni Nadal, l'oncle de Rafael Nadal, s'est qualifié pour les huitièmes de finale de l'US Open, comme l'an passé. Le joueur de 21 ans s'est arraché pour l'emporter au bout du suspense et en cinq manches (6-3, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3).

Naomi Osaka craque, et annonce vouloir faire un break

Naomi Osaka, tenante du titre à l'US Open et éliminée dès le 3e tour vendredi, a annoncé qu'elle allait faire une pause pednant un certain temps dans sa carrière, essuyant des larmes lors de la conférence de presse d'après match.

"Honnêtement, je ne sais pas quand je vais jouer mon prochain match de tennis. Je pense que je vais faire une pause pendant un certain temps", a dit la Japonaise qui avait également craqué de la sorte il y a deux semaines au tournoi de Cincinnati. En juin, elle avait déclaré forfait avant le 2e tour de Roland-Garros, confiant avoir des problèmes d'anxiété, marqués par "plusieurs épisodes dépressifs".

Osaka tombe dès le 3e tour, nouveau coup de tonnerre à l'US Open !

Naomi Osaka, tenante du titre, a été sortie dès le 3e tour de l'US Open, battue par la Canadienne de 18 ans Leylah Fernandez 7-5, 6-7 (2/7), 6-4, vendredi à New York. La Japonaise n°3 mondiale, qui vit des mois difficiles depuis son forfait avant le 2e tour de Roland-Garros, durant lequel elle a confié avoir des problèmes d'anxiété, a mené 7-5, 6-5 service à suivre, avant de subitement s'effondrer, sans jamais se remettre dans son match.

Schwartzman facile

Deux fois quart de finaliste, l'Argentin Diego Schwartzman n'a pas tremblé face à Alex Molcan (6-4, 6-3, 6-3). Il accède aux huitièmes de finale.

Coup de tonnerre: Alcaraz sort Tsitsipas !

Incroyable match en cinq sets conclu par un coup de tonnerre ce vendredi soir: troisième joueur mondial, Stefanos Tsitsipas prend la porte dès le troisième tour! C'est le jeune Espagnol Carlos Alcaraz qui signe l'exploit du jour: 6-3, 4-6, 7-6, 0-6, 7-6.

Plus de 4h pour une grande première: c'est la première victoire en carrière du jeune de 18 ans face à un top 10. C'est aussi la première fois qu'il se qualifie pour un huitième de finale de Grand Chelem. Il affrontera l'Allemand Peter Gojowczyk, issu des qualifications.

Trois petits sets pour Medvedev

6-0, 6-4, 6-3 pour Daniil Medvedev ce vendredi soir face à Pablo Andujar. En huitième de finale, le Russe affrontera le vainqueur du match entre l'Australien Alexei Popyrin et le Britannique Dan Evans.

Djokovic au 3e tour

Novak Djokovic, en quête d'un Grand Chelem calendaire à l'US Open, s'est qualifié pour le 3e tour en écartant facilement 6-2, 6-3, 6-2 le Néerlandais Tallon Griekspoor (121e mondial), jeudi à New York.

Au début de la troisième manche, Djokovic s'est énervé contre un spectateur qu'il a accusé de crier juste avant qu'il ne frappe des balles. Mais il s'en est juste plaint auprès de l'arbitre, lui demandant de faire passer le message au fauteur de trouble.

Samedi, Djokovic affrontera le Japonais Ken Nishikori (56e), finaliste en 2014. Sa troisième marche à franchir sur sept pour écrire l'histoire.

Monfils sauve l'honneur français

Malgré de belles frayeurs, Gaël Monfils est qualifié pour le troisième tour après sa victoire contre l'Américain Steve Johnson (7-5, 4-6, 6-4, 6-4). Prochain match face à l'Italien Janik Sinner ou l'Américain Zachary Svajda.

Zverev n'a pas traîné

6-1, 6-0, 6-3, 74 minutes de jeu... Alexander Zverev n'a pas traîné pour se hisser au troisième tour, en battant Albert Ramos. L'Allemand affrontera l'Américain Jack Sock (184e) ou le Kazazh Alexander Bublik (37e).

Ferro a frôlé l'exploit contre Swiatek

La Française Fiona Ferro, 74e mondiale, sort au deuxième tour, battue 3-6, 7-6, 6-0 par la Polonaise Iga Swiatek, huitième joueuse mondiale. Pas de miracle pour la Tricolore, qui est tout de même passée proche de l'exploit. Swiatek sera opposée à l'Estonienne Anett Kontaveit (28e) au prochain tour.

Mannarino tacle les pauses de Tsitsipas

Tsitsipas hué pour une nouvelle pause vestiaire

Stefanos Tsitsipas s'est fait huer par le public de l'US Open après avoir pris une longue pause vestiaire lors de sa victoire au 2e tour face au Français Adrian Mannarino (6-3, 6-4, 6-7, 6-0), mercredi.

Le match Anderson-Schwartzman arrêté à cause de la pluie... sur un court couvert

Scène surréaliste à Flushing Meadows: une pluie balayant le court Louis Armstrong, pourtant bien couvert, a provoqué l'interruption du match du 2e tour de l'US Open, mercredi soir, entre le Sud-Africain Kevin Anderson et l'Argentin Diego Schwartzman.

Medvedev expéditif, Osaka passe sans jouer

Daniil Medvedev (2e) a sèchement battu (6-4, 6-1, 6-2) l'Allemand Dominik Koepfer, en 1h48 min, ce jeudi. Son compatriote Andrey Rublev (7e) a lui laissé filer un set, 7-6 (6/2), 6-7(5/7), 6-1, 6-1, contre l'Espagnol Martinez. Au prochain tour, il affrontera l'Américain Frances Tiafoe (50e).

Autres qualifiés, d'ailleurs opposés au 3e tour: le Canadien Felix Auger-Aliassime (15e) et l'Espagnol Roberto Bautista (21e). La surprise du jour est venue du Norvégien Casper Ruud (11e), sorti (3-6, 6-4, 6-3, 6-4) par le Néerlandais Botic Van De Zandschulp (117e), issu des qualifications.

Chez les dames, Naomi Osaka n'a elle pas eu à fouler le Arthur Ashe, la Serbe Olga Danilovic ayant déclaré forfait pour un problème de santé pas lié au Covid-19, a-t-elle assuré sur son compte Instagram.

La Japonaise, n°3 mondiale, affrontera au prochain tour la Canadienne Leylah Fernandez (73e), une adversaire largement à sa portée, sur sa route vers un cinquième titre du Grand Chelem, qui serait aussi le troisième en quatre ans à Flushing Meadows.

Aryna Sabalenka, qui l'a dépassée à la 2e place mondiale juste avant l'US Open, s'est elle qualifiée sans problème en battant 6-3, 6-1 la Slovène Tamara Zidansek (40e). Autre Bélarusse en forme, Victoria Azarenka, finaliste l'an passée, a aussi avancé sans encombre 6-3, 7-6 (7/1) contre l'Italienne Jasmine Paolini. La 19e mondiale sera opposée à l'Espagnole Garbine Muguruza (10e).

L'Ukrainienne Elina Svitolina (5e), la Roumaine Simona Halep (13e), la Belge Elise Mertens (16e), la Tunisienne Ons Jabeur (21e) ont elles aussi facilement validé leurs tickets. Tout comme l'Américaine Sloane Stephens (66e), lauréate en 2017.

C'est terminé par Mannarino et Rinderknech

Il ne reste plus que trois Français en lice à l'US Open avant la fin du 2e tour qui se disputera jeudi à New York, Adrian Mannarino, Arthur Rinderknech et Caroline Garcia ayant été éliminés à ce stade mercredi. Gaël Monfils (21e), Corentin Moutet (88e) et Fiona Ferro tenteront d'accéder au 3e tour, respectivement contre l'Américain Steve Johnson (87e), l'Italien Matteo Berrettini (8e) et la Polonaise Iga Swiatek (8e). Autant dire que ces deux derniers ne partiront pas favoris.

Sans démériter, Adrian Mannarino a fini par céder face à Stefanos Tsitsipas. Le 3e joueur mondial et un des prétendants à l'US Open, s'est imposé 6-3, 6-4, 6-7 (5/7), 6-0, non sans avoir usé d'une pause vestiaire de huit minutes, qui lui a d'ailleurs valu les huées du public.

Arthur Rinderknech (80e), dont c'était la première participation à Flushing Meadows, n'est pas passé loin de l'emporter face à la jeune pépite espagnole Carlos Alcaraz (55e), que de nombreux observateurs présentent déjà comme le "futur Rafael Nadal" à seulement 18 ans. Il a été battu 7-6 (8/6), 4-6, 6-1, 6-4 et peut regretter les deux balles de premier set qu'il n'a pu convertir.

Garcia prend la porte, sèchement battue en deux sets

Caroline Garcia a été éliminée dès le deuxième tour, battue en deux petits sets (6-1, 6-4) par la Kazakhe Elena Rybakina. La Française de 27 ans n'a jamais pu répondre à la puissance du service de son adversaire, qui a signé 11 aces et plié le match en à peine plus d'une heure. 20e mondiale, Rybakina affrontera la Roumaine Simona Halep (13e) au 3e tour.

Rublev qualifié en lâchant un set

Andrey Rublev, numéro 7 mondial, s'est qualifié pour le troisième tour de l'US Openl'Espagnol Pedro Martinez (70e) en quatre manches (7-6, 6-7, 6-1, 6-1). Ce match a été interrompu quelques minutes par la pluie. C'est d'ailleurs à la reprise que le Russe a laissé filer le tie-break. Au prochain tour, il affrontera l'Américain Frances Tiafoe (50e) ou l'Argentin Guido Pella (85e).

Osaka qualifiée sans jouer

Naomi Osaka s'est qualifiée pour le 3e tour de l’US Open après le forfait de son adversaire Olga Danilovic pour "raisons médicales". La Japonaise était censée ouvrir la journée sur le court Arthur-Ashe.

Compliqué pour les Français

Tombeur de son compatriote Pierre-Hugues Herbert au premier tour, le Français Adrian Mannarino doit gravir une montagne bien plus imposante mercredi au 2e tour de l’US Open. Il sera opposé au Grec Stefanos Tsitsipas. Vainqueur de son premier match en Grand Chelem au bout du suspense cette semaine, Arthur Rinderknech va se frotter au jeune espoir espagnol Carlos Alcaraz (55e). Pas simple. La tâche s’annonce tout aussi difficile pour Caroline Garcia, opposée à la Kazakhe Elena Rybakina. Trois nouveaux représentants tricolores sont susceptibles de disparaître du tableau à l’issue de cette 3e journée. Après la Bérézina de lundi, et l'éclaircie de mardi, ils ne sont plus que six représentants tricolores sur les 18 engagés à Flushing Meadows.      

RMC Sport