RMC Sport

US Open : Federer impitoyable avec Gasquet

Richard Gasquet

Richard Gasquet - AFP

Le choc entre Richard Gasquet et Roger Federer, la nuit dernière en quarts de finale de l’US Open, a tourné court à l’avantage du Suisse (6-3, 6-3, 6-1). Toujours aussi impressionnant à New York, le numéro 2 mondial affrontera son compatriote Stanislas Wawrinka en demi-finale.

« Je ne vais pas dire que je suis traumatisé, mais j'aurais voulu faire mieux ». Encore un peu sonné, groggy, Richard Gasquet tente de « débriefer » sa défaite en quarts de finale de l’US Open face à Roger Federer. Une claque, une correction même et c’est finalement l’horloge qui le dit le mieux : une heure et vingt-sept minutes seulement de « lutte » pour un choc qui a vite, très vite, trop vite pour Gasquet, virer à une partie à sens unique. Et à un véritable show Federer.

Zéro balle de break pour Gasquet

Déjà remarquable avant son quart de finale à New York, la qualité de jeu du Suisse a été tout simplement époustouflante la nuit dernière, ne laissant, rapidement, que peu de place au doute quant à l’issue de l’affrontement. Là où Gasquet frappait mollement la balle, Federer lui renvoyait des parpaings et la différence de puissance entre les deux hommes n’a jamais cessé de s’accroître tout au long de la partie. « Je n’ai pas tape assez fort tout simplement” a sobrement commenté Gasquet, qui reconnaissait que depuis Lille et leur simple en finale de Coupe Davis – où le Français avait déjà été balayé par « Roger » - le Suisse avait pris « un gros ascendant ».

Une supériorité criante, là aussi, dans les chiffres : 50 coups gagnants pour Federer, contre… 8 pour Gasquet ! Mais aussi et surtout 13 balles de break obtenues (5 converties) par le numéro 2 mondial contre zéro pour le Français. Impossible de réaliser un exploit dans de telles conditions, encore plus lorsqu’on est moins efficace au service (87 % de points sur le premier service de Federer contre 61 % pour Gasquet).

Toujours pas un set de perdu pour Federer

Pour Federer, cette qualification pour les demi-finales de l’US Open rime avec retrouvailles. Au prochain tour, « Roger » affrontera son compatriote Stanislas Wawrinka, plutôt expéditif, lui aussi, quelques heures plus tard avec le Sud-Africain Kevin Anderson (6-4, 6-4, 6-0). « Je ne peux qu'être heureux de retrouver Stan, il joue très bien en ce moment, cela va être une belle demi-finale ».

Une revanche aussi du quart de finale de Roland-Garros qu’avait perdu il y a quelques mois Federer face à ce même adversaire. Mais qu’il devance toutefois largement au bilan comptable (16 victoires en sa faveur, trois défaites). Et, surtout, « Roger », lui, n’a toujours pas perdu le moindre set à New York…