RMC Sport

US Open: Gasquet peut-il réaliser l’exploit contre Federer ?

Roger Federer et Richard Gasquet

Roger Federer et Richard Gasquet - AFP

Richard Gasquet affronte Roger Federer dans la nuit de mercredi à jeudi, en quarts de finale de l’US Open. Face à l’homme aux 17 titres en Grand Chelem, l’exploit est-il possible pour le Français ?

OUI, parce qu’il réalise sa meilleur année en Grand Chelem

Après une première partie de saison timide (3e tour à l’Open d’Australie, 8e à Roland-Garros), Richard Gasquet est passé à la vitesse supérieure en Grand Chelem. Demi-finaliste à Wimbledon, le Biterrois enchaîne avec un quart à l’US Open, ce qui ne lui était jamais arrivé depuis le début de sa carrière. « C’est la première fois que je fais demie et quart, donc c’est la meilleure année, avoue-t-il. J’espère aller plus loin. En tout cas quand je suis à 100% de mes moyens, je pense que ma place est à peu près dans les dix premiers, ça c’est clair. »

OUI, parce qu’il n’a jamais perdu en quarts d’un Grand Chelem

Richard Gasquet est injouable. En tout cas en quarts de finale d’un Grand Chelem. Lors de ses trois précédents à ce stade de la compétition, il s’est imposé à chaque fois. Deux fois à Wimbledon, en 2007 face à Andy Roddick puis cette année contre Stan Wawrinka, et une fois à l’US Open, en 2013 face à David Ferrer. Federer peut trembler.

OUI, parce qu’il va bien finir par y arriver

On avait presque fini par se résigner. Se rendre à l’évidence, un peu la mort dans l’âme. Non, Richard Gasquet, propulsé futur grand du tennis mondial dès l’âge de neuf ans, n’arriverait pas à confirmer les énormes attentes placées en lui et finirait sa carrière sans un titre en Grand Chelem. Mais alors que l’on pensait ses plus belles années derrière lui, que ses défaillances physiques et mentales construisaient sa « légende », Gasquet a fait son retour sur le devant de la scène. 12e mondial, le « petit Mozart » du tennis tricolore n’a peut-être jamais semblé aussi mûr pour décrocher son premier grand succès. Et avouons-le, au fond, personne n’a jamais vraiment cessé d’y croire.

NON, parce que ses statistiques sont calamiteuses

Evidemment, il n’est pas le seul dans ce cas. Mais face à Roger Federer, Richard Gasquet possède des statistiques calamiteuses. En 16 confrontations face au Suisse, « Richie » ne s’est imposé que deux fois. La première, il était tout juste majeur et avait réalisé un match de rêve en quarts de finale à Monte-Carlo. La seconde remonte à 2011, encore sur terre battue, en 8es de finale à Rome. Loin de la surface ocre, Gasquet n’existe pas. La dernière fois qu’il a pris un set à Federer sur dur ? En finale de l’Open du Canada… 2006 !

NON, parce que Federer est injouable en ce moment

Sur le déclin, Roger Federer ? Pas exactement. S’il n’a plus gagné un tournoi du Grand Chelem depuis Wimbledon 2012, le Suisse n’a pas encore dit son dernier mot. La forme qu’il affiche ces dernières semaines doit d’ailleurs donner quelques sueurs froides à Gasquet. Avec déjà cinq titres cette saison, dont un récent à Cincinnati, il a abordé cet US Open dans d’excellentes dispositions. Il les a confirmées depuis, avec aucun set concédé lors des quatre premiers tours. Seul le géant John Isner, en 8es de finale, a réussi à le faire vaciller et à le pousser au tie-break. Impressionnant.

NON, parce que le Suisse est sur ses gardes

Roger Federer est tellement sur son nuage qu’il pourrait penser que rien ne peut l’atteindre. Gasquet doit l’espérer, mais ce n’est malheureusement pas le genre de la maison suisse. L’ancien n°1 mondial a toujours respecté le Français, un esthète comme lui, et il est plus que jamais sur ses gardes. « Il a l’air de vraiment bien jouer, de bien taper la balle depuis Wimbledon, surtout de nouveau ici à l’US Open, souligne Federer. Apparemment il a vraiment fait un très bon match contre Berdych (victoire en quatre sets en 8es de finale, ndlr), il a dominé, alors forcément il faut se méfier. »

Alexandre Alain Rédacteur