RMC Sport

US Open - Nishikori fait tomber Murray

Kei Nishikori

Kei Nishikori - AFP

Au terme d’un combat en cinq manches, Kei Nishikori a sorti Andy Murray en quarts de finale de l’US Open (1\/6 6\/4 4\/6 6\/1 7\/5). En demi-finale, le Japonais sera opposé à Stanislas Wawrinka ou Juan Martin Del Potro.

Le premier set supersonique réalisé par Andy Murray ne laissait présager une telle issue. Nettement dominé par l’Ecossais en début de rencontre, Kei Nishikori est finalement parvenu à dominer le numéro 2 mondial après avoir breaké dans le cinquième set sur une volée réflexe après une montée au filet suite à un amorti (1/6 6/4 4/6 6/1 7/5). Au terme de cette farouche lutte, le Japonais gagne le droit d’accéder aux demi-finales de l'US Open où il affrontera Stanislas Wawrinka ou Juan Marti Del Potro.

Murray, dauphin de Novak Djokovic au classement mondial, restait sur sept finales de suite avant le tournoi new-yorkais et avait disputé les finales des trois précédents tournois du Grand Chelem de l'année. Il a concédé seulement sa deuxième défaite depuis Roland-Garros pour 26 victoires.

A lire aussi >> US Open : Monfils "favori" pour aller au bout ?

Mahut pas surpris par Monfils
Dans le tableau féminin, Karolina Pliskova a aisément dominé la Croate Anna Konjuh (6/2 6/2). Un match à sens unique qui envoie la Tchèque dans le dernier carré où elle sera opposée à Serena Williams ou Simona Halep.

Des demies que la paire française, Pierre-Hugues Herbert-Nicolas Mahut, verra également. Les Bleus ont dominé Lindstedt et Qureshi (6/3 7/6) en quarts. Au prochain tour, les Bleus affronteront Jamie Murray et Bruno Soares.

>> A lire aussi : Tennis, Coupe Davis : Lucas Pouille appelé pour affronter la Croatie avec les Bleus

A la sortie du court, Nicolas Mahut a pris le temps d’évoquer le bon parcours de son coéquipier en Coupe Davis, Gaël Monfils, à l’US Open : « Je ne suis vraiment pas étonné, confie-t-il. Je l’ai joué à l’Open d’Australie au deuxième tour. Je l’avais trouvé vraiment concerné par rapport aux autres fois où je l’ai joué. J’avais vraiment l’impression d’avoir un autre Monf’ parce que moi je n’avais pas fait un mauvais match. En jouant comme ça d’habitude contre lui, il y a toujours un moment où il me laissait la place de grappiller un set. Mais là, il ne l’a pas fait dès le début de l’année. Je me suis dit on va voir si ça tient. Non seulement ça a tenu mais il le fait de plus en plus. Là, il n’a pas perdu un set, il est en demies. »

Avec Eric Salliot à New York