RMC Sport

US Open : Gaël Monfils, "favori" pour aller au bout ?

-

- - AFP

Gaël Monfils a mis fin au beau parcours de Lucas Pouille à l'US Open en le dominant en trois sets (6-4, 6-3, 6-3), mardi en quarts de finale. Le Guadeloupéen disputera à 30 ans la deuxième demi-finale de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem, après Roland-Garros en 2008. Mais cette fois, il se peut que ce soit la bonne pour le n°12 mondial.

« Quand je joue sans pépins, je suis vraiment pas mal ». Le jugement est porté par Gaël Monfils. Comment lui donner tort ? En grande forme cet été, le numéro 2 français a accédé ce mardi aux demi-finales de l’US Open en disposant de son compatriote Lucas Pouille (6-4, 6-3, 6-3). Demi-finaliste en Grand Chelem pour la deuxième fois seulement de sa carrière, il n’est plus qu’à deux victoires d’un sacre majuscule. Et s’il allait au bout ? Et s’il rafraîchissait sérieusement le palmarès français ?

>> A lire aussi : Tennis, Coupe Davis : Lucas Pouille appelé pour affronter la Croatie avec les Bleus

Mais pour Gaël Monfils, la question d’une quelconque pression ne se pose pas. « On va aller se balader, on a envie de souffler et bien récupérer, a confié le Guadeloupéen après sa qualification. On va élaborer une bonne technique et tactique pour le prochain match (il affrontera le vainqueur de Djokovic-Tsonga, ndlr). J’espère jouer contre Jo, mais je ne vais pas regarder le match. Moi, je suis dans mon tournoi. » La Monf’ ne s’enflamme pas. D’autres le font pour lui.

>> A lire aussi : Noah sur Lucas Pouille : « On en fait un demi-dieu vivant. Pour être là-haut, il faut en gagner 15. »

Le coach de Pouille : « C’est mon favori »

Du propre aveu de ses adversaires, Gaël Monfils est sur une autre planète en ce moment et peut se prendre à rêver d'un sacre à Flushing Meadows. Emmanuel Planque, coach du vaincu du jour Lucas Pouille, n'en revient pas : « Depuis le début de l’US Open, il ne met que des volées. Pour moi, c’est mon favori. Je sens Djoko un peu usé, mais il faut garder cette détermination. Sur ce qu’il produit, c’est incroyable. Il faut jouer trois ou quatre coups de grande qualité pour le dépasser. C’est un physique de basketteur, avec la vélocité d'un joueur d'1m70. »

"Il ramène des balles que d'autres ne ramènent pas, il joue vraiment très bien, ajoute Lucas Pouille. Il est peut-être dans la meilleure forme de sa carrière. Quand il est dans cet état d'esprit et dans cette forme, c'est l'un des quatre meilleurs joueurs du monde. Il a les qualités pour gagner un Grand Chelem, je ne suis pas étonné de ce qu'il fait fait, c'est aussi pour cela que je ne suis pas déçu, je n'ai pas énormément de regrets". Gaël Monfils roi de New York ? Ce n’est plus impossible. Et c’est déjà extrêmement savoureux !