RMC Sport

US Open : optimisme pour Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga s'est blessé au genou gauche à Wimbledon

Jo-Wilfried Tsonga s'est blessé au genou gauche à Wimbledon - -

Forfait pour le Masters 1000 de Montréal la semaine prochaine, Jo-Wilfried Tsonga va sans doute devoir aussi renoncer au tournoi de Cincinnati. Le Français, blessé au genou gauche, reste malgré tout confiant quant à sa participation à l’US Open (26 août-9 septembre).

Quarante-cinq minutes d’exercice par jour, à compter de ce jeudi. Une reprise en douceur, chez lui, en Suisse. Loin du continent nord-américain, où la planète tennis a traditionnellement rendez-vous à partir du mois d’août. Jo-Wilfried Tsonga, victime d’une fissure du tendon rotulien du genou gauche au deuxième tour de Wimbledon fin juin, a déjà annoncé son forfait pour le Masters 1000 de Montréal la semaine prochaine. Il devrait également renoncer au Masters 1000 de Cincinnati, dans la foulée. Son entourage, contacté par RMC Sport, confie qu'il « faudrait un miracle » pour qu'il puisse y participer. Car le n°1 français a encore besoin de 10 à 15 jours de rééducation.

Mais globalement, les nouvelles sont plutôt bonnes. Une IRM passée mardi a ainsi indiqué que la blessure évolue dans le bon sens et qu'elle est en cours de cicatrisation. La fissure est moins importante que celle qu'il avait subie il y a trois ans et qui l'avait alors éloigné des courts pendant trois mois. « Il souffre de ce genou depuis plusieurs années, rappelle Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport. C’est pour ça qu’il ne joue pas plus de quatre-cinq semaines consécutives, qu’il s’est astreint à une grosse discipline sur le plan physique et qu’il a choisi un préparateur physio comme Michel Franco, un spécialiste du genou. »

Dominguez : « Il ne faut pas que Tsonga hypothèque sa fin de saison »

En étant absent à Montréal et à Cincinnati, Jo-Wilfried Tsonga arriverait sans véritables repères sur le ciment de New York. Mais ses proches, qui le trouvent « serein », se montrent « optimistes » quant à sa participation à l’US Open (26 août-9 septembre). Le Manceau attendra quand même de voir comment se passeront les entraînements de la semaine qui précèdera le grand rendez-vous américain. S'il est un peu juste physiquement, aucun risque ne sera pris. Et si techniquement, il ne se sent pas au niveau, il n'ira pas à l'US Open pour faire de la figuration. S'il y participe, en revanche, il ira « avec des ambitions » selon son entourage. « C’est sur dur que les impacts sont les plus dangereux, craint pour sa part Patrice Dominguez. Il ne faut pas qu’il hypothèque sa fin de saison. Il faut qu’il reste dans le top 10. » Jo-Wilfried Tsonga, 8e au classement mondial, a un statut à défendre.

A lire aussi :

- Wimbledon : Tsonga met genou à terre

- Cincinnati – Tsonga vers un forfait

- Tsonga « reconstruit les fondations »