RMC Sport

Dominguez : « Murray, favori numéro 1 de Wimbledon »

Patrice Dominguez

Patrice Dominguez - -

Avant l’ouverture de Wimbledon ce lundi, Patrice Dominguez fait le point sur les principaux favoris du tournoi. Pour le membre de la Dream Team RMC Sport, Djokovic est sur la voie royale. Mais c’est peut-être l’année Murray.

Toujours possible pour Federer

« Depuis sa défaite à Roland-Garros, on n’attend plus que ce jour, à savoir le retour du roi de Wimbledon. Roger Federer a remporté le tournoi à sept reprises. La question est de savoir s’il est capable de gagner une huitième fois. S’il le gagne, il serait le recordman absolu de l’épreuve. J’ai l’impression que tout le monde en doute. Sa place dans le tableau semble un obstacle insurmontable pour lui. Il pourrait retrouver Rafael Nadal en quarts de finale puis Andy Murray en demi-finales. L’an passé, à la même époque, on pensait la même chose. Et il avait réussi en battant Andy Murray en finale. Ce sera très difficile pour lui mais c’est un tel champion que le rêve reste possible. »

Nadal en réadaptation

« Il a déjà gagné deux fois Wimbledon. Cette année, il n’a pas disputé de matchs sur gazon à l’exception d’une rencontre d’exhibition quelques jours avant le début du tournoi. Il a toujours eu du mal à s’adapter. Rafael Nadal a un petit problème d’acclimatation par rapport à la terre battue, sa surface naturelle. De plus, il est dans la partie de tableau la plus compliquée, celle où se trouvent Federer et Murray. Pour Nadal, ce sera un vrai parcours du combattant. »

Un boulevard pour Djokovic

« Novak Djokovic est dans la position idéale. Il se retrouve épargné puisque Federer, Murray, Nadal et Tsonga ne sont pas dans sa partie de tableau. De son côté, Ferrer et Del Potro ne sont pas des grands joueurs de gazon. Ils ne sont pas aussi à l’aise que sur dur ou sur terre battue. Mais on peut craindre que cette facilité de tableau ne l’endurcisse pas pour les combats qu’il devra livrer en demi-finales et éventuellement en finale. De tous les favoris, il est le mieux placé. »

« Tsonga a un tableau très compliqué »

Murray, c’est le moment

« Il est porté par tout un peuple. Les Britanniques sont derrière lui, même s’il est écossais. Lorsqu’il gagne, il est anglais. C’est un élément très important. Depuis Fred Perry en 1935, les Anglais sont sevrés de victoires à Wimbledon. Tim Henman a joué quatre demi-finales. Avec Andy Murray, ils y ont cru l’an passé. La mise en place du toit à cause de la pluie a favorisé Roger Federer en 2012. Un mois après sa défaite, Murray a battu Federer en finale des Jeux Olympiques de Londres. Ça a été le déclic pour lui. Par la suite, il a gagné l’US Open. Il arrive beaucoup plus frais que les autres. Murray a fait l’impasse sur Roland-Garros pour se préparer exclusivement pour Wimbledon. Ce sera un atout supplémentaire. C’est peut-être le favori numéro 1 du tournoi. Il a toutes les qualités pour le gazon. Il se déplace très bien, il sert très bien, il a une très bonne main. Il est aussi capable de bien retourner et bien volleyer. »

Tsonga en embuscade

« Il y a deux ans, il a battu Roger Federer en cinq sets après avoir été mené deux sets à zéro. Il sait très bien jouer sur cette surface. Tsonga a dominé cette surface. Il a appris à se déplacer alors que c’est plutôt un ‘‘poids lourd’’ du jeu. Il a de l’expérience avec des demi-finales et des finales de tournois du Grand Chelem. Mais sa partie de tableau est très compliquée avec Nadal, Djokovic et Federer. Ce parcours ressemble aux travaux d’Hercule. »

Une bataille entre S.Williams et Sharapova

« C’est la finale qui est la plus probable. Le ton est monté entre les deux finalistes de Roland-Garros. Ce sont les meilleures depuis le début de l’année avec Victoria Azarenka. Elle est quand même un ton en dessous sur gazon. Mais Azarenka a beaucoup progressé. Elle a remporté le premier Grand Chelem de la saison. Serena Williams a remporté le deuxième. Il y a huit ans, Sharapova a remporté son premier titre du Grand Chelem. Il faudra qu’elle puise compter sur son service. En ce moment, ce coup est irrégulier chez elle. Mais, Serena Williams est la grandissime favorite. Elle a reconstruit sa carrière lors de ce même tournoi en 2012. »

A lire aussi :

<< Nicolas Mahut : « Ma plus grande joie »

<< Federer et Murray prêts pour Wimbledon

<< Nadal, bientôt le plus grand ?

Propos recueillis par Vincent Delzescaux