RMC Sport

Quétin : « Mahut ne pouvait plus parler ni bouger »

Nicolas Mahut

Nicolas Mahut - -

Paul Quétin, préparateur physique de la Fédération française de tennis, était au côté de Nicolas Mahut, vendredi matin, au moment du tirage au sort de Wimbledon. Il raconte la réaction du joueur français lorsqu’il a appris la nouvelle.

Paul Quétin, vous étiez aux côtés de Nicolas Mahut, vendredi lors de l’annonce du tirage au sort contre John Isner. Racontez-nous ce moment.

En fait, il était dans le vestiaire en train de se préparer pour aller s’entraîner. Il y avait un groupe de personnes qui scrutaient l’écran pour le tirage au sort. On n’y pensait pas à ce moment-là. Il y a eu un grand cri dans l’assistance. On a vraiment pensé que quelqu’un s’était blessé. Nico arrive, s’approche, regarde et dit : « C’est pas possible, c’est un gag ? » Il n’y a pas cru. Quand il a envoyé le message à Boris (Vallejo), son entraîneur pour lui dire qu’il jouait Isner, il a cru que c’était pour un entraînement. C’est magnifique !

Quelle a été la réaction de Nicolas Mahut dans les minutes qui ont suivi cette annonce ?

Il s’est posé pendant cinq minutes. Il ne pouvait plus parler, ni bouger. Il ne pouvait pas y croire. Il pensait, en revenant, ici qu’il allait devoir revenir sur tous les éléments de l’année dernière. Mais, là d’entrée, en début de semaine de préparation, il est retombé dans le souvenir du match contre Isner. Il y a un mélange de sentiments. Ce n’est pas un bon tirage parce que c’est un bon joueur. Plein d’images reviennent en tête. Dans un deuxième temps, il y a aussi l’opportunité de remettre les compteurs à égalité et de battre John Isner.

Il paraît être autant sollicité que les stars, non ?

L’année dernière avec ce match, il y a eu un vent de panique dans le stade. Cette année encore, ça s’est répandu comme une traînée de poudre : Mahut-Isner était de nouveau sur toutes les lèvres. On en parle partout.