RMC Sport

Wimbledon: l'arbitre Marija Cicak signe une grande première

Marija Cicak va arbitrer la finale hommes de l'édition 2021 de Wimbledon.

Marija Cicak va arbitrer la finale hommes de l'édition 2021 de Wimbledon. - GABRIEL BOUYS

Pour la première fois dans l'histoire du tournoi londonien, c'est une femme qui va arbitrer la finale messieurs entre Novak Djokovic et Matteo Berretini, dimanche, sur le Centre Court de Wimbledon. Marija Cicak, 43 ans, s'apprête à dépoussiérer les 130 années d'existence du Grand Chelem.

C'est une révolution qui va avoir lieu, dimanche à 15 heures, dans l'enceinte du Center Court. Une révolution, aussi, dans l'histoire du Grand Chelem londonien, d'ordinaire plutôt conservateur et attaché à ses coutumes, comme celle des tenues en blanc immaculé arborés par les joueurs et joueuses. Mais les organisateurs du tournoi ont montré qu'ils tendaient vers plus de flexibilité, avec notamment la suppression du "Middle Sunday" - la dimanche de la première semaine où, traditionnellement, aucun match n'est disputé - à compter de 2022.

Wimbledon se met enfin à la page

Pour la première fois de l'histoire de Wimbledon, c'est une femme qui va arbitrer la finale messieurs. Marija Cicak, 43 ans, aura en charge de régler les éventuels litiges entre Novak Djokovic et Matteo Berretini. Une charge qui est loin d'effrayer la Croate à l'expérience solide puisqu'elle a déjà opéré à 15 reprises sur le tournoi londonien, sans compter ses 10 finales WTA. Elle était déjà l'arbitre de chaise lors de la finale féminine de Wimbledon en 2014 entre Petra Kvitova et Eugenie Bouchard, et du double féminin trois ans plus tard. C'est également elle qui était en charge lors de la finale des Jeux Olympiques en 2016 à Rio entre Monica Puig et Angélique Kerber.

L'annonce de samedi a suscité de nombreux éloges sur les réseaux sociaux, Judy Murray résumant son point de vue avec le mot "finalement".

Wimbledon est le dernier des quatre tournois du Grand Chelem à désigner une femme pour arbitrer la finale messieurs. La Française Sandra de Jenken avait été la première en 2007 lors des finales de l’Open d’Australie et de Roland-Garros. Il a fallu attendre 2015 à l'US Open pour voir la Grecque Eva Asderaki-Moore arbitrer le choc remporté par Novak Djokovic face à Roger Federer. La finale de la dernière édition de Roland-Garros entre Djokovic et Tsitsipas a été arbitrée en juin dernier par la Française Aurélie Tourte.

CP