RMC Sport

Wimbledon: Mladenovic et Riske ont demandé à changer de court en plein match

Kristina Mladenovic

Kristina Mladenovic - AFP

Kristina Mladenovic et Alison Riske, qui s'affrontaient au deuxième tour de Wimbledon ce jeudi sur le court n°18, ont toutes les deux demandé à changer de terrain en raison de l'état du gazon, a raconté la n°1 française.

Les courts de Wimbledon font décidément polémique. Opposées ce jeudi au 2e tour, sur le court n°18, Kristina Mladenovic et Alison Riske ont demandé à changer de terrain en plein match, à cause de la qualité du gazon.

"Elle tombe, je tombe exactement au même endroit. J'ai de la chance que ce ne soit pas grave. On arrête le match pour en parler. Au bout du deuxième jeu, on demande à en parler avec l'arbitre, elle dit qu'il n'y a pas d'autre solution. Donc on a fait avec", a expliqué Mladenovic, qui s'est inclinée en trois sets contre l'Américaine (2-6, 6-4, 6-4).

A lire aussi >> Wimbledon: "S'il vous plaît, aidez-moi",… les cris de douleur de Mattek-Sands, gravement blessée au genou

"La juge-arbitre a pris des photos du court: c'est de la terre, il y a plein de trou, de bosses", a raconté la 14e joueuse mondiale, qui a estimé avoir "eu de la chance" de ne pas se faire plus mal lors de sa chute en début de match. "On voit bien qu'il n'y a quasiment plus d'herbe. Il fait trop beau, trop chaud, c'est la raison que l'on nous donne", a-t-elle continué.

Mladenovic: "Je suis juste contente d’être sur mes deux jambes"

"L'état du terrain est forcément mauvais pour le niveau du tennis, a jugé la Nordiste. On a fait toutes les deux comme on pouvait. J'ai fait attention à mes appuis. J'avais l'impression de faire attention à mes appuis pour ne pas me faire plus mal."

A lire aussi >> Wimbledon: Mladenovic et Simon sortis, ça passe pour Monfils et Mannarino

"Je finis avec des bobos, je vois tout le monde revenir au vestiaire avec des bobos. Et quand je vois Bethanie..., a ajouté la Française à propos de l'Américaine Mattek-Sands et de ses hurlements de douleur après son impressionnante blessure à un genou sur le court n°17. Franchement j’ai la chair de poules là. Je ne sais pas quoi dire, j’ai un goût amer. Franchement, je m’en fous absolument du match, d’avoir perdu. Je suis juste contente d’être sur mes deux jambes, de ne pas avoir trop mal. Il y a des bobos à droite et à gauche mais j’imagine qu'il y a plein de joueurs qui ont chuté qui pensent la même chose. C’est un peu bizarre comme ambiance."

VIDEO - Pitkowski: "Nadal-Federer serait le scénario rêvé pour la finale hommes"

la rédaction avec AFP