RMC Sport

Wimbledon : Simon fait faux bond

Gilles Simon

Gilles Simon - -

Des sept Français engagés mardi sur les courts de Wimbledon, seul Gilles Simon a chuté. Le Niçois, tête de série n°19, s’est incliné en trois manches contre l’Espagnol Feliciano Lopez (6-2, 6-4, 7-6). Un revers qui prive les Bleus d’un nouveau record de joueurs présents au deuxième tour.

Les tournois du Grand Chelem se suivent et ne se ressemblent pas pour Gilles Simon. Moins d’un mois après avoir fait trembler Roger Federer en huitième de finale de Roland-Garros (défaite en cinq sets), le Niçois a chuté mardi dès son entrée en lice à Wimbledon. Finaliste malheureux à Eastbourne, samedi, il s’est incliné mardi face au même adversaire : Feliciano Lopez. S’il était parvenu à lui prendre un set trois jours plus tôt, avant de s’effondrer (7-6 6-7 6-0), le 17e joueur mondial n’a cette fois que rarement inquiété l’Espagnol, vainqueur en trois manches (6-2, 6-4, 7-6). La notion de contre-performance est tout de même à relativiser au regard du CV de Lopez, 32e mondial et trois fois quart de finaliste sur le gazon londonien (2005, 2008 et 2011).

Hormis cette déception, le clan français a vécu une belle journée, débutée par la victoire de Caroline Garcia. La jeune Française (19 ans) a franchi l’obstacle de la Chinoise Jie Zheng (6-3, 6-4) pour s’offrir un deuxième tour de gala contre Serena Williams, n°1 mondiale, tenante du titre et grande favorite à sa propre succession. Un match en forme de retrouvailles puisque l’Américaine, sur la route de son succès à Roland-Garros il y deux semaines, avait balayé Garcia en deux petits sets (6-1, 6-2), déjà au deuxième tour. Comme Garcia, Johansson devra également créer un exploit pour voir le troisième tour. Victorieuse mardi de la Hongroise Timea Babos (4-6, 6-1, 6-3), la Française défiera ensuite la Polonaise Agnieszka Radwanska, n°4 mondiale.

Gasquet en deux temps

Tête n°9 et demi-finaliste du Grand Chelem anglais en 2007, Richard Gasquet a eu besoin d’un set pour rentrer dans son tournoi. Brouillon et presque résigné dans la première manche, face à un Marcel Granollers pourtant loin d’être flamboyant, le Français s’est ressaisi et a retrouvé son revers assassin pour dérouler en quatre sets face à l’Espagnol (6-7, 6-4, 7-5, 6-4). Au deuxième tour, il aura un nouveau match à sa portée contre le Japonais Go Soeda.

Jérémy Chardy a lui aussi eu besoin de quatre sets pour venir à bout de l’Américain Ryan Harrison (7-6, 4-6, 7-5, 6-2). Moins de problèmes en revanche pour Michaël Llodra, facile vainqueur du Finlandais Jarkko Nieminen en trois sets (7-6, 6-4, 6-3). Son prochain match s’annonce cependant plus difficile face à l’Italien Andreas Seppi, tête de série n°23. En fin de programme, Paul-Henri Mathieu a également décroché son ticket à la faveur d’une victoire contre le Lituanien Ricardas Berankis (7-6, 7-5, 6-7, 6-4). Avec ces six qualifications, auxquelles s’ajoutent les six de la veille, les Bleus égalent le record de représentants au deuxième tour de Wimbledon. Il n’aura manqué que Simon pour l’améliorer. A charge pour « PHM », prochain adversaire de Lopez, d’offrir une petite revanche au clan tricolore.

A lire aussi :

>> Garcia : « Contre Serena, je sais à quoi m'attendre »

>> Tsonga : « C’est bon signe »

>> Nadal, maudit gazon

A.B. et S.C.