RMC Sport

Miami: Caroline Wozniacki affirme avoir été insultée par des spectateurs

Caroline Wozniacki

Caroline Wozniacki - AFP

Via un texte publié sur les réseaux sociaux, la n°2 mondiale Caroline Wozniacki a révélé samedi qu’elle avait reçu des insultes et sa famille des menaces de la part de spectateurs présents dans le public vendredi lors de son match perdu face à Monica Puig à Miami.

Eliminée vendredi dès son entrée en lice à Miami sur un score étonnant (0-6, 6-4, 6-4) par la Portoricaine Monica Puig, Caroline Wozniacki n’a semble-t-il pas vécu un match comme les autres. Samedi, sur les réseaux sociaux, la n°2 mondiale, vainqueur récemment de son premier titre du Grand Chelem en Australie, a en effet révélé qu’elle avait fait l’objet d’insultes de la part de certains spectateurs et que sa famille avait été menacée.

Après avoir reconnu sa défaite face à son "amie Monica Puig", la joueuse danoise a détaillé les faits: "Des personnes dans le public ont menacé ma famille, souhaité la mort de ma mère et de mon père, proféré des insultes à mon encontre que je ne peux pas répéter ici et dit à la nièce et au neveu de mon fiancé (ndlr: le basketteur David Lee) de s’asseoir et de fermer leur gueule, pendant que la sécurité et les membres du tournoi n’ont rien fait pour stopper ces paroles et ont même accepter que cela se passe."

Le tournoi n’a rien constaté

"Quand certaines limites sont dépassées, cela rend le tennis misérable pour les deux joueuses, a ensuite expliqué l’ancienne n°1 mondiale. J’espère que l’Open de Miami va choisir de prendre ces faits au sérieux parce que c’est un exemple horrible qui est ainsi donné aux futures générations de joueurs et de supporters."

Deux heures après les propos de Wozniacki, James Blake, le directeur du tournoi, a réagi dans un communiqué officiel. Et a démenti les dires de la joueuse danoise, finaliste de l'édition 2017: "Pendant le match, du personnel de tournoi et de la WTA ainsi que des services de sécurité du tournoi étaient présents au bord du court. Ils n'ont jamais été témoins et n'ont pas été informés des menaces spécifiques faites aux joueurs ou à leurs familles. Si nous avions été avertis, la situation aurait été traitée immédiatement."

VIDEO - Forget est "triste de voir des champions bouder la Coupe Davis"

JMD