RMC Sport

L'Irlandais Enda O’Coineen termine le Vendée Globe... plus d'un an après le vainqueur

Enda O’Coineen

Enda O’Coineen - AFP

Parti le 6 novembre 2016, Enda O’Coineen est arrivé dimanche aux Sables-d'Olonne après un périple de 526 jours. Premier Irlandais à participer au Vendée Globe, il avait dû abandonner en janvier 2017 après le démâtage de son bateau au large de la Nouvelle-Zélande.

Peu importe son chrono, Enda O’Coineen était bien décidé à atteindre les Sables-d'Olonne. Et il y est parvenu. Plus d'un an après Armel Le Cléac'h, arrivé en vainqueur le 19 janvier 2017, le skipper irlandais de 63 ans a bouclé à son tour le Vendée Globe. Débutée le 6 novembre 2016, sa traversée en solitaire a pris fin dimanche et aura duré exactement 526 jours. Soit un an, quatre mois et vingt-six jours.

Une escale d'un an en Nouvelle-Zélande

Premier Irlandais à s'aligner au départ du Vendée Globe, O’Coineen avait dû abandonner après le démâtage de son bateau, au large de la Nouvelle-Zélande, le 2 janvier 2017. Mais tenant absolument à venir à bout de son tour du monde, il avait repris la mer un peu plus d'un an plus tard, le 26 janvier dernier, à bord d'un autre bateau. Une nouvelle machine construite à partir de son monocoque et celui du Français Thomas Ruyant, lui aussi contraint à l'abandon après avoir touché un objet flottant.

Deux mois plus tard, il est donc arrivé au port des Sables-d'Olonnes, où il a été accueilli en héros par une centaine de spectateurs. "Je suis ravi, c'est incroyable. Les défis ont été présents jusqu'à la dernière semaine, notamment avec des conditions compliquées en contournant les Açores et le nord-ouest de l'Espagne", a-t-il confié à l'arrivée au Télégramme.

En raison de son abandon et de son escale d'un an, il ne sera toutefois pas classé. Le Vendée Globe a effectivement pris fin en mars 2017 avec l'arrivée du dernier concurrent en course Sébastien Destremau, alors que la prochaine édition est prévue en 2020.

RR