RMC Sport

Vendée Globe: Bestaven toujours devant, de l'eau dans la soute de Ruyant

Yannick Bestaven (Maître Coq IV) est toujours en tête du Vendée Globe ce jeudi matin. Il a même accentué son avance sur Thomas Ruyant (LinkedOut), ce dernier ayant découvert de l'eau dans sa soute.

Après plus de six semaines de course, Yannick Bestaven s'est installé en tête du Vendée Globe, mercredi, alors qu'il navigue aux portes de l'océan Pacifique qui sera pour lui une découverte. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, le skipper de Maître Coq IV a reçu une compensation horaire de dix heures et quinze minutes pour s'être dérouté afin de venir aider au sauvetage d'un concurrent, Kevin Escoffier. Une bonification qui ne sera effective que lorsqu'il aura passé la ligne d'arrivée aux Sables d'Olonne.

Mais force est de constater que le marin de 47 ans n'a pas besoin de ce juste retour des choses pour tenir le premier rôle de la course autour du monde en solitaire et sans escale. Mercredi au petit matin, très au large de l'Australie, il a doublé Thomas Ruyant (LinkedOut) à mi-parcours du Vendée Globe pour prendre les commandes, lui qui est engagé pour la deuxième fois sur le Vendée Globe mais dont la première participation avait tourné court en 2008 à la suite du démâtage de son bateau, moins de deux jours après le départ.

Ruyant a dû pomper l'eau avant d'examiner son bateau

Ruyant, qui avait subi une avarie sur son foil bâbord le 25 novembre, le privant de cet appendice pour le reste de la course, a ensuite dû s'arrêter mercredi soir après avoir constaté la présence d'eau dans la soute de LinkedOut. "Il a immédiatement arrêté le bateau et s'est mis à la cape, bout au vent", ont indiqué les organisateurs.

Le skipper "a mis en action ses deux pompes afin de procéder à l'assèchement de ce compartiment étanche dont les cloisons sont fermées de telle sorte que l'espace de vie du bateau n'est pas concerné", selon les organisateurs. Dès que l'eau aura été évacuée, la navigateur "procédera à un examen complet du bateau pour réaliser un diagnostic définitif expliquant ce subit envahissement".

Au classement de ce jeudi à 5h, Ruyant pointait ainsi à 127 miles de Bestaven, alors qu'il n'était qu'à 54 miles mercredi à 22h. Charlie Dalin (Apivia), troisième, se situait lui à 154 miles du leader.

dossier :

Vendée Globe

CC avec AFP