RMC Sport

Paris-Tours : Une finale qui coûte (très) cher

-

- - -

Paris et Tours s’affrontent, ce mardi, en finale aller du championnat de France de volley. Un évènement qui aurait du être une fête pour les deux clubs. Sauf qu’ils devraient perdre près de 5 000 euros pour organiser l’évènement.

L’argent ne fait pas le bonheur par rapport à un titre de champion de France. De là à devoir payer pour disputer la finale du championnat ? C’est la situation dans laquelle se trouvent Paris et Tours avant d’en découdre sur le terrain. Initialement prévue sur un seul match et dans un lieu neutre par la Ligue nationale de volley, la finale se tiendra finalement dans les salles des deux équipes pour une rencontre aller-retour. 

La faute la LNV qui n’a pas trouvé de lieu pour organiser la rencontre. Une Ligue qui impose à Tours et Paris de débourser 12 000 euros pour respecter le cahier des charges (paiement de la décoration de la salle, du service de sécurité, etc…). « Quand on a la chance d'organiser une finale, il faut que ce soit un gain et non une charge, regrette Pascal Froussard, le manager général du club tourangeau. Si on paye 12 000 euros, plus nos frais d'organisation, on est déficitaire… »

3000 à 5 000 euros de perte

Depuis le début de saison, la recette maximale générée par le triple champion de France n’a pas dépassé 15 000 euros. Et c’était en Ligue des Champions, dans une rencontre décisive face à Trentino. « Pour nous, économiquement c'est une catastrophe, poursuit Froussard. Comme on dit, qui commande paie et j'espère que la Ligue va revenir sur sa position. »

Les deux rencontres se disputeront bien malgré le refus des deux clubs de payer cette somme. Un refus que ne comprend pas la LNV. « C’est une communication négative qui s’articule autour du volley, lâche une source proche du dossier. On parle de 10 000 euros sur un budget de 2 millions d’euros. » Malgré ces divergences, les deux équipes historiques du volley français vont tout faire pour l’emporter sur le terrain. En tentant d’oublier cette situation inédite…

A lire aussi :

>> Ligue A : Paris rejoint Tours en finale

>> Ligue A : Cannes s’offre un 16e titre national consécutif

>> Septième Coupe de France pour Tours

Nicolas Paolorsi