RMC Sport

Volley: Gonzalez, Buiatti, Russell, Diez… Le mercato dans les clubs de Ligue A

Les clubs du championnat de France ont quasiment bouclé leur recrutement pour la saison 2023. Tour d’horizon avec Tourcoing, Paris, Nice et Sète.

· Paris Volley

Tenaillé entre des contraintes économiques et son projet sportif pluriannuel, le club de la capitale fait confiance à ses jeunes: Kellian Paes (20 ans) à la passe et Ibrahim Lawani (21 ans) à la pointe de l’attaque. Si le coach Dorian Rougeyron a pu conserver son médaillé de bronze olympique Nicolas Mendez, il n’a pu retenir son libéro Benjamin Diez. Le suppléant de Jenia Grebennikov en équipe de France doit partir renforcer le finaliste du championnat de France. Il sera remplacé dans la capitale par l’expérimenté Alexis Gonzalez, sacré à 40 ans champion de France avec Montpellier.

· Tourcoing TLM

Après une saison terminée en quart de finale contre Chaumont, Tourcoing reconstruit. Sa salle, d’abord. Pendant les deux prochaines saisons, la troupe de Mauricio Paes jouera en itinérance dans plusieurs salles des Hauts-de-France lors de la saison régulière. Construite au début des années 1980, la salle Leo-Lagrange va être désossée, hors les murs, pour être complètement rénovée. "Nous n’aurons pas de salle attitrée et nous devrons tourner dans les 4 à 6 salles disponibles de la région", explique le coach tourquennois qui doit bientôt choisir la salle d’entraînement, fixe celle-là.

Dans ce contexte, le technicien brésilien a voulu créer une équipe "plus mature avec un style différent de la saison dernière, prévient Paes. Je voudrais qu’on gagne d’abord en efficacité. L’an dernier, on a mis trop de temps à croire qu’on pouvait bien jouer et à l’exprimer". Pour cela, le coach brésilien fait confiance à un compatriote, Renan Buiatti, de retour en LAM après un passage très rapide à Tours. Le gaucher auriverde sera une des attractions du championnat. Sa taille (2m17) pourrait en faire un central, il a d’ailleurs débuté à ce poste, mais c’est bien un pointu que Paes a recruté: "J’ai côtoyé Buiatti en équipe nationale du Brésil. Malgré sa taille, il est capable de jouer très vite, il est habile, discret et respectueux dans un groupe. Après sa blessure au pied à Tours, certains doutaient de lui mais il vient de jouer toute la saison au Brésil". Un physique à confirmer.

· Nice Volley-Ball

Nice veut franchir un palier après sa défaite en quart de finale des playoffs contre Tours. "Énormément satisfait" de la saison de ses troupes, le coach Rafael Redwitz veut continuer à structurer et construire au sein du club azuréen. "On a su construire une équipe à l’état d’esprit irréprochable et le résultat final donne un petit indice sur ce qu’on a réussi à construire. Mais on veut passer un cap", analyse coach Redwitz.

Pour cela, le technicien franco-brésilien a recruté le passeur des nouveaux champions de France (Montpellier), Javier Gonzalez: "Sa venue affiche plus d’ambitions et nous responsabilise pour évoluer et grandir, poursuit Redwitz. Il a un leadership inné, apporte de la sérénité, fait grandir ses coéquipiers et sait défendre. Il est ce que recherche tout entraîneur". Encore présent au block et au service malgré ses 40 ans, l'Italo-cubain est attendu avec impatience sur la promenade des Anglais.

· Arago de Sète

Faire confiance aux jeunes entourés par de vieux briscards. C’est la recette que propose le nouveau coach Luc Marquet, après son année sabbatique. Le technicien, champion de France avec Cannes en 2021, a conservé ses centraux expérimentés Maximiliano Gauna (33 ans) et Ardo Kreek (36 ans) et veut promouvoir deux passeurs d’avenir: gage de stabilité, Matthieu Garcia (1m84 et 22 ans) reste un an de plus à Sète aux côtés d’un passeur canadien de 24 ans issu de l’équipe universitaire des Trinity Western Spartans (1m96 et 88kg). Natif de Saskatoon, dans le centre du pays, il est d’ailleurs nommé pour le prix du meilleur sportif canadien universitaire de la saison. Avec deux physiques et deux profils différents, le coach héraultais sait qu’il aura le choix d'utiliser son passeur selon l’adversaire et la forme du moment dans une longue saison qui verra l’Arago évoluer en Challenge Cup.

Au poste de pointu, Luc Marquet a fait confiance à une vieille connaissance: l’Américain Kyle Russell. Le très athlétique Californien de 28 ans (2m05 et 97 kg) a joué sous les ordres de Marquet à Cannes en 2020 avant de partir deux saisons en Corée du Sud. Avant de quitter la Côte d’Azur, Russell était apprécié pour sa jovialité, son envie de bosser et sa communication au sein du groupe. L’ancien réceptionner-attaquant de Narbonne, Lisandro Zanotti, apportera sa grinta argentine… comme a pu le constater le public du Barrou lors d’un sulfureux match 3 des playoffs.

Morgan Besa