RMC Sport

Abdalelah Haroun, médaillé mondial sur 400m, est mort à 24 ans

L’athlète qatarien Abdalelah Haroun, spécialiste du 400m, est décédé dans un accident de voiture à l’âge de 24 ans. Il avait décroché la médaille de bronze sur le tour de piste aux championnats du monde 2017.

Le monde de l’athlétisme est en deuil. Ce samedi, la fédération qatarienne a annoncé la disparition de l’un de ses athlètes, Abdalelah Haroun, seulement âgé de 24 ans. "Haroun est mort dans un accident de voiture à Doha", a déclaré le secrétaire général de la fédération, Mohammed Issa al-Fadala, à l'AFP.

"Il suivait un programme de récupération après une blessure pour tenter de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo, a-t-il ajouté. Le sport qatarien et l'athlétisme d'une manière générale ont perdu un héros." Alors qu’il n’avait jamais disputé de Jeux olympiques, Haroun s’était distingué lors des Mondiaux de Londres en 2017.

Né au Soudan, naturalisé qatarien en 2014

Sur le 400m, il avait remporté la médaille de bronze, derrière la fusée sud-africaine Wayde van Niekerk et le Bahaméen Steven Gardiner. Un an plus tard, il établissait son record personnel sur la distance, toujours à Londres (44"07).

Il avait également décroché l'argent aux championnats du monde en salle en 2016 à Portland et deux titres aux Jeux asiatiques de 2018, sur le 400m et le relais 4x400m. Abdalelah Haroun, d'origine soudanaise, avait été naturalisé qatarien et avait représenté l'émirat pour la première fois en 2015, quelques mois après avoir obtenu la nationalité.

JAu avec AFP