RMC Sport

Athlétisme: l'agence américaine antidopage confirme les "no-show" de Coleman

L'agence américaine antidopage (USADA) a confirmé les trois "no-show" du sprinteur Christian Coleman dans un communiqué. L'Américain, qui se défendra le 4 septembre, risque deux ans de suspension.

Christian Coleman verra-t-il Doha? A un mois des Championnats du monde d'athlétisme, l'homme le plus rapide du monde sur 100 mètres actuellement risque une suspension pour trois contrôles antidopage manqués par défaut de localisation, également appelés "no-show". L'agence américaine antidopage (USADA) a confirmé l'information du Daily Mail, après un démenti de l'athlète américain. 

Sa participation aux Jeux en danger

"Nous pouvons confirmer qu'il a été prévenu et accusé selon le protocole de l'USADA d'une violation potentielle de la réglementation antidopage par défaut de renseignement de sa localisation" a déclaré l'agence dans un communiqué à Reuters. Coleman pourrait être suspendu deux ans, avec une réduction possible à un an, manquant ainsi les Mondiaux de septembre mais également les Jeux olympiques de Tokyo, du 24 juillet au 9 août 2020. 

Coleman confiant pour les Mondiaux

"Les informations supposées et largement diffusées qui prétendent que je n'ai pas rempli mes obligations sont simplement fausses, avait déclaré Coleman à NBC Sports plus tôt dans la journée. Je pense que lors de l'audience du 4 septembre on pourra clore cette histoire et je pourrai participer aux championnats du monde à Doha cet automne."

Sans justifier ses "no-show", Coleman a assuré n'avoir jamais eu recours au dopage. "Je ne suis pas le genre à prendre des compléments, quels qu'ils soient, a-t-il précisé. Je ne suis pas inquiet des tests anti-dopage, à aucun moment. Après l'audience je pourrai m'exprimer sur le sujet, mais pour l'instant je dois réserver mes commentaires et respecter le processus". 

HM