RMC Sport

Mayer : "Je ne voulais pas aller à Pékin en touriste"

Kevin Mayer

Kevin Mayer - AFP

Kevin Mayer a officialisé ce mercredi son forfait pour les championnats du monde de Pékin. Invité de l’Intégrale Sport, le décathlonien accuse le coup mais a préféré la sagesse pour ne pas compromettre sa préparation pour les Jeux Olympiques de Rio dans un an.

Les huit heures d’entraînement quotidiennes pendant un mois n’auront donc pas suffi à Kevin Mayer pour se remettre sur pied avant les Mondiaux de Pékin. Le décathlonien a déclaré forfait ce mercredi en raison d’une blessure aux ischios-jambiers. L’athlète, que RMC Sport suit jusqu’aux JO dans le cadre d’un partenariat avec le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, explique les raisons de son choix dans l’Intégrale Sport. « J’arrivais à bien revenir. J’ai repris la course aujourd’hui mais ça n’allait pas, regrette-t-il. Je faisais énormément de muscu sans douleur. Dès que j’ai fait de la course, j’ai l’impression qu’on passait un bulldozer sur mon ischio. »

La semaine dernière pourtant, Mayer se montrait optimiste sur ses chances de participation. Mais il s’est finalement résolu à renoncer. « Tant que je n’abandonnais pas, il ne fallait pas que j’ai des doutes. J’y croyais à fond jusqu’au moment où le coach a pris la décision pour moi, il fallait que j’arrête, explique-t-il. Je ne voulais pas y aller en touriste. Ça devient vraiment compliqué. Si je me fais mal à Pékin, ça prendra du temps et je ne veux pas entacher la préparation des Jeux Olympiques de Rio. C’est très dur parce que j’y croyais énormément. »

« Je vais me reposer à la campagne »

Le natif d’Argenteuil veut désormais se reposer avant d’éventuellement s’aligner lors du Decastar, les 19 et 20 septembre prochains à Talence. Sans prendre de risque. « Si ma préparation est bonne, je ferai le Decastar. Je ne le ferais que si je me sens très bien, tempère-t-il. Je vais me reposer chez mes parents à la campagne parce que nerveusement, j’ai beaucoup puisé ces derniers temps. »