RMC Sport

Dopage: la Fédération internationale d’athlétisme pense à de la déstabilisation

Lamine Diack

Lamine Diack - AFP

Pour Lamine Diack, président de l’IAAF, une « volonté de redistribution des médailles » pourrait se cacher derrière les suspicions de dopage généralisé dans l’athlétisme.

Même si le mot n’a pas été prononcé par Lamine Diack, le président de l’IAAF a clairement sous-entendu ce lundi lors de la dernière journée de la 128ème session du CIO que les reportages de la chaîne allemande ARD et du journal britannique le Sunday Times voulant prouver le dopage généralisé au Kenya et en Russie s’apparentait à la de déstabilisation.

Diack : « Nous répondrons à toutes ces allégations »

En effet, Lamine Diack, membre honoraire du CIO, a mis en garde ce lundi à Kuala Lumpur contre « une volonté de redistribution des médailles ». « Tranquillement, je laisse le bureau étudier cela. Nous répondrons à toutes ces allégations et je crois que l'IAAF a toujours fait la preuve qu'elle était absolument consciente qu'elle ne pouvait pas se permettre qu'il y ait des doutes sur les performances accomplies par ses athlètes », a indiqué le président de la Fédération Internationale d’Athlétisme.

AA à Kuala Lumpur