RMC Sport

JO 2012: Eloyse Lesueur remonte vers le podium après une série de contrôles positifs

Alors que les échantillons sanguins des Jeux olympiques de Londres sont encore analysés, la sauteuse en longueur française Eloyse Lesueur, huitième de l’épreuve en 2012, se retrouve aujourd’hui cinquième du classement.

La magie du dopage dans l’athlétisme… Six ans après les Jeux olympiques de Londres, la Française Eloyse Lesueur n’a jamais été aussi proche de récupérer une médaille sur tapis vert.

Alors qu’elle s’était initialement classée 8e de la finale du saut en longueur, avec un bond à 6,67m, l’athlète tricolore pointe aujourd’hui en 5e position de l’épreuve.

Pourquoi ? Et bien parce que trois de ses concurrentes ont été disqualifiées à la suite de nouvelles analyses antidopage sur les échantillons prélevés à l’époque.

Encore un an pour gagner deux places

La Russe Anna Nazarova et la Biélorusse Nastassia Mironchyk-Ivanova déjà mises hors-jeu(x), c’est la Lettone Ineta Radevica – devenue entre-temps présidente de sa Fédération – qui vient d’être contrôlée positive à un anabolisant, et donc disqualifiée…

Le "retesting" des échantillons londoniens pouvant être effectué jusqu’en 2020, il reste donc un peu plus d’un an à Eloyse Lesueur pour décrocher le podium.

CC