RMC Sport

JO 2024 : Paris continue sa campagne… à Pékin

Denis Masseglia

Denis Masseglia - AFP

Les défenseurs de la candidature de Paris aux JO 2024 profitent actuellement des championnats du monde d’athlétisme à Pékin pour donner du poids à leur campagne. En obtenant notamment une rencontre avec Sebastian Coe, bourreau de la France pour les JO 2012 mais nouvel allié ouvertement dragué par la délégation française.

Toujours aussi discrètement, dans les salons de l’hôtel Intercontinental à quelques centaines de mètres du stade national de Pékin ou au club France situé dans un hôtel au sud de la ville, les défenseurs de Paris 2024 continuent leur campagne auprès des personnalités influentes du sport international. Vendredi, le futur président de l’IAAF Sebastian Coe (il prendra ses fonctions à l’issue des championnats du monde d’athlétisme) a fait un rapide passage avec son épouse vers le club France, où il a dîné en compagnie de Denis Masseglia (président du CNOSF), Bernard Amsalem (président de la Fédération française d’athlétisme et membre du conseil de l’IAAF), Etienne Thobois (Directeur général de Paris 2024) ou encore Patrick Kanner (ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports).

Son passage, qui a duré moins d’une heure, est un symbole fort alors que la candidature parisienne drague depuis plusieurs mois celui qui avait réussi une campagne parfaite pour Londres 2012. Le Britannique n’y est pas opposé, même s’il semble compliqué pour lui d’avoir un rôle « officiel » dans la candidature parisienne. Bernard Amsalem, qui l’a soutenu dans son élection à l’IAAF, a d’ailleurs encouragé plusieurs fois Bernard Lapasset à faire appel à ses services. D’autant plus que Sebastian Coe devrait devenir membre du CIO dans un an lors de la session de Rio. « J’ai demandé aux leaders de la candidature de Paris d’intégrer Sebastian Coe comme conseiller, a rappelé Amsalem. Je crois beaucoup à cela. Il a réussi à avoir les JO 2012 alors que la candidature de Londres était complètement fichue un an plus tôt. Il a su nous battre, même si ça nous a fait beaucoup de peine à l’époque. Il a cette capacité. On peut travailler avec lui, il est très ouvert à ça. »

Braillard attendu mercredi

Jusqu’à l’annonce de la ville hôte des JO 2024, en 2017, les défenseurs de la candidature parisienne sont bien décidés à occuper le terrain lors des grands évènements internationaux, qu’ils se déroulent en France ou à l’étranger. Alors que Denis Masseglia, Etienne Thobois et Patrick Kanner mènent actuellement la délégation, d’autres prendront le relais quand ils quitteront la capitale chinoise dans les prochains jours. Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports, arrivera mercredi prochain, moins de 48h après le départ de son ministre de tutelle. Un déplacement ministériel qui est également dû à la volonté de la France de travailler avec la Chine à l’organisation des Jeux d’hiver de Pékin 2022. Kanner a notamment signé un accord de coopération pour les entreprises tricolores de la montagne en vue de Pékin 2022.

dossier :

Paris 2024

Antoine Arlot et François-Xavier de Châteaufort à Pékin