RMC Sport

Alpine veut régler le litige avec Piastri en privé

Après l'annonce par Alonso de son départ, Alpine avait annoncé que Piastri prendrait sa place... avant que ce dernier ne démente sur twitter.

Silence radio. Pour le moment, l'écurie française Alpine ne souhaite pas communiquer concernant l'imbroglio autour d'Oscar Piastri qui a éclaboussé la planète F1 mardi. Pour rappel, l'affaire a commencé avec l'annonce par Fernando Alonso qu'il rejoignait l'écurie Aston Martin la saison prochaine. Tous les regards se sont alors tournés vers Oscar Piastri, jeune prodige du volant et pilote essayeur chez Alpine, un candidat naturel donc. Sauf que ce dernier est aussi en discussions plus ou moins officielles avec Mc Laren. En fin d'après-midi, Alpine annonce sur ses réseaux sociaux que Piastri sera un des deux pilotes en Grand Prix. Les observateurs remarquent que le communiqué ne comprend pas de citation de Piastri, ce qui est l'habitude dans ce genre d'affaire. Et quelques heures plus tard, patatras, dans un tweet lapidaire, Piastri annonce qu'il ne conduira pas la saison prochaine pour Alpine (l'écurie avec laquelle il est pourtant sous contrat). Gros malaise.

Discuter avec le pilote et son manager, Mark Webber

Mercredi, l'écurie estime ne rien avoir à ajouter par rapport à ce qui s'est déroulé la veille et compte régler ce problème en privé. L'écurie va discuter avec l'entourage et le management de Piastri pour comprendre la position du pilote. Alpine ne souhaite prendre la parole qu'une fois la situation décantée.

Piastri est le pilote de réserve d'Alpine et Laurent Rossi, DG de l'écurie avait déclaré qu'il "aimerait les voir tous les deux piloter l'an prochain" au sujet de Fernando Alonso et Oscar Piastri avant le GP de France. L'écurie pensait alors pourquoi pas prêter Oscar Piastri l'an prochain.

>> Découvrez le podcast exclusif: "Alpine en immersion"

Mc Laren est aujourd'hui citée pour accueillir le jeune australien de 21 ans. Un des hommes clefs de ce dossier est le manager de Piastri, Mark Webber, ancien pilote de F1, qui gère le futur du jeune prodige.

La situation a au moins le mérite de faire sourire les autres pilotes, Alex Albon en tête qui a annoncé lui qu'il prolongeait (avec son accord) chez Williams.

Par Valentin Jamin