RMC Sport

F1: James Bond présente la nouvelle Aston Martin

Du beau monde était présent pour célébrer le grand retour d'Aston Martin en Formule 1 ce mercredi, lors de la présentation de la monoplace pour la saison 2021. À cette occasion, Daniel Craig, l'acteur qui interpète James Bond, a adressé un message d'encouragement à la marque britannique très appréciée par l'agent 007.

Pour son grand retour en Formule 1, soixante ans après, Aston Martin a dévoilé ce mercredi sa monoplace pour la saison 2021, appelée AMR21. Célèbre pour être la voiture de l’agent 007, Aston Martin a logiquement fait appel à James Bond pour présenter la monoplace.

"Je veux juste envoyer des félicitations massives à tous chez Aston Martin pour être revenu sur la grille de F1 pour la première fois depuis 1960", a souhaité Daniel Craig, interprète de l'agent secret au cinéma. "Bonne chance à vous, à Lawrence, à toute l'équipe, allez le chercher", a déclaré l’acteur dans un message vidéo, lors de l’évènement en ligne présenté par l’actrice anglaise et... James Bond girl Gemma Arterton.

Aston Martin a vu les choses en grand pour la présentation de sa monoplace ce mercredi, puisque Tom Brady, le quarterback septuple vainqueur du Super Bowl, était aussi de la partie: "Je suis impatient de voir ce que vous allez accomplir. C'est incroyable qu'Aston Martin soit de retour sur la grille."

Aston Martin vise le titre mondial dans quelques années

La tradition est de mise pour la nouvelle monoplace d'Aston Martin, décorée d’un vert foncé et d’un liseré rose discret, reprenant les anciennes couleurs du sponsor BWT de Racing Point.

Pour cette saison 2021, l’écurie britannique de Silverstone ne manque pas d’ambitions, avec l’arrivée de Sebastian Vettel en provenance de Ferrari. L’Allemand rejoint donc le fils du patron de l’écurie, Lance Stroll. À trois semaines du début de saison, le 28 mars prochain à Bahreïn, Aston Martin affiche clairement ses objectifs et veux viser le titre mondial dans quelques années: "Si je dois envisager l'avenir, on sait que ce sera d'ici trois à cinq ans", envisage le directeur d'équipe, Otmar Szafnauer.

ALR