RMC Sport

F2: Pourchaire victime d’un accident spectaculaire et évacué à l'hôpital

Théo Pourchaire a été victime d’un incident au départ du Grand Prix de F2 d’Arabie saoudite, ce dimanche à Djeddah. Le jeune Français, qui n’a pas réussi à démarrer, s’est fait violemment percuté par l’arrière. De quoi entraîner une longue interruption de la course.

Une très grosse frayeur. Théo Pourchaire a été victime d’un accident spectaculaire, ce dimanche, lors du Grand Prix de F2 d’Arabie saoudite. Le jeune Français a connu un incident au départ. Alors qu’il se trouvait sur la deuxième ligne, sa monoplace n’a pas démarré. Résultat, Enzo Fittipaldi l’a percuté par l’arrière. Le Brésilien, qui s'est élancé du fond de la grille au volant de sa Charouz, a pris de la vitesse avant de se heurter à la ART de son adversaire immobile. Au moment de l'impact, la voiture de Pourchaire a fait un tour sur elle-même.

Un choc violent qui a tout de suite entraîné l’interruption de la course. Les services médicaux sont rapidement intervenus, pendant que les pilotes regagnaient les stands. Après être resté quelques instants dans sa monoplace, par précaution, Pourchaire a pu enlever son casque. Le pilote de 18 ans a été transporté au centre médical de Djeddah pour passer des examens, qui se sont révélés rassurants. Contacté par RMC Sport, son entourage a indiquié qu'il "allait bien".

Reste à savoir de quoi souffre exactement le natif de Grasse (Alpes-Maritimes), considéré comme un grand espoir dans le paddock. Alors qu'il n'était pas encore majeur, Pourchaire est devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire de la F2 en s'imposant cette année à Monaco. Il a également piloté une Formule 1 lors d'une séance d'essais organisée début août, en marge du Grand Prix de Hongrie.

Après son accident, la course a finalement repris par un départ lancé en Arabie Saoudite. Mais sa durée a été réduite afin de ne pas empiéter sur le protocole de la F1, dont la parade des pilotes a dû être annulée. De quoi perturber la fin du championnat de F2, prévue le week-end prochain à Abu Dhabi.

Alexandre Jaquin avec AP