RMC Sport

F1: privé de baquet en 2022, le Français Théo Pourchaire va rester en Formule 2

Barré par la nomination du Chinois Guanyu Zhou chez Alfa Romeo lors de la saison 2022 de Formule 1, le pilote français Théo Pourchaire (18 ans) n’effectuera pas ses grands débuts en F1 l’année prochaine. Frédéric Vasseur, patron de l'écurie suisse, a annoncé ce vendredi qu'il restera encore en F2 la saison prochaine.

Théo Pourchaire commence à s’impatienter. A tout juste 18 ans, le pilote français, membre du Sauber Team Junior, rêvait de Formule 1. Et ne s’en cachait pas. Mais le dernier espoir pour la saison 2022 s’est envolé mardi avec l’annonce de la nomination du Chinois Guanyu Zhou à la place de l’Italien Antonio Giovinazzi, comme équipier de Valtteri Bottas au sein de l’écurie Alfa Romeo.

"C'est un plaisir d'accueillir Guanyu Zhou, a commenté son futur patron Frédéric Vasseur. C'est un pilote très talentueux, comme l'ont montré ses résultats en Formule 2, et nous sommes impatients d'aider son talent à s'épanouir encore davantage en F1. Nous sommes également impatients d'accueillir tous les nouveaux fans chinois qui vont rejoindre l'équipe: Alfa Romeo Racing est une marque historique qui incarne l'esprit de la Formule 1 et nous ferons tout notre possible pour rendre l'expérience de notre sport formidable en Chine."

"C'est trop risqué" selon Vasseur

Si l’arrivée de Guanyu Zhou s’accompagne d'importantes retombées économiques avec le très lucratif marché chinois, elle ne fait donc pas les affaires de l’ambitieux Théo Pourchaire, actuellement 5e en F2. "Théo va rester en F2, nous avons eu une longue discussion il y a quelques semaines", a indiqué Frédéric Vasseur, directeur d'Alfa Romeo, et grand admirateur du pilote français, cité par Motosport.com. Pour sa première année en F2, il a fait une saison incroyable. Mais nous devons garder en tête qu'il y a 18 mois, il roulait en F4 et que le pas entre la F4 et la F3 était immense. Il a montré de belles choses en F3, de même en F2. Il a gagné à Monaco cette saison mais une voiture [de F1] est très complexe et nous n'avons que six journées de test avant le début de la saison. Selon moi, il aurait été trop risqué et trop ambitieux de franchir cette étape dès maintenant. Il est préférable de se concentrer sur le championnat de F2 l'an prochain, nous verrons pour le futur."

Pourchaire "évidemment déçu"

Une déception pour Théo Pourchaire, qui s'imaginait déjà se bagarrer avec les plus grands pilotes du monde. "Je suis évidemment déçu, a-t-il confié au site Autohebdo.fr. Je mentirais si je disais le contraire. Même si on me répète à longueur de journée que je suis jeune et que j’ai le temps d’arriver en F1, je suis déçu parce que je suis passé très proche de ce baquet. Il s’est joué entre Guanyu et moi. Comme je l’ai dit, je pense vraiment mériter ma place en F1. Des gens ont dit que je prenais la grosse tête, mais pas du tout. (…) La F1, ça ne se fera pas en 2022 pour différentes raisons. Après, je respecte la décision. Le plus important pour moi, c’est que j’ai la confiance de Sauber et si ce qu’ils ont prévu pour moi pour le futur fonctionne de A à Z, ce sera très intéressant."

ABr