RMC Sport

GP de Russie : Grosjean veut "retrouver les sensations" du début

Romain Grosjean

Romain Grosjean - AFP

Quinze jours après un Grand Prix de Chine manqué, le pilote français Romain Grosjean (Haas) espère retrouver la forme ce dimanche lors du Grand Prix de Russie, 4e manche du championnat du monde de F1.

Auteur d’un début de saison de F1 prometteur au volant de sa Haas, Romain Grosjean a déchanté lors du Grand Prix de Chine avec une décevante 19e position. Au micro de RMC Sport, le pilote français assure avoir retrouvé de la confiance avant d’aborder dimanche le Grand Prix de Russie, sur un circuit de Sotchi qu’il affectionne particulièrement.

Les leçons du GP de Chine

« On a tiré pas mal d’informations du Grand Prix de Chine. Un Grand Prix difficile nous apporte beaucoup plus qu’une course facile, en termes de réaction et compréhension de la voiture. On a bien travaillé à l’usine. Je suis impatient de remonter dans la voiture. Il sera intéressant de voir comment elle se comporte ici. J’espère retrouver les sensations que j’avais en début d’année. Je pense que ce sera le cas. »

La piste de Sotchi

« Je l’aime bien même si, sur le papier, elle n’est pas très sexy. Elle est sympa pour rouler. Les virages coulent bien les uns après les autres. On n’a qu’un virage rapide, le n°3. Le freinage au virage n°13 est assez piégeux mais les courses sont en général assez fun. »

Les développements sur sa voiture

« On a commencé à apporter des évolutions. La première n’a pas bien marché. C’était un aileron avant en Chine. A Barcelone (le 15 mai), on aura d’autres grosses évolutions. Il sera intéressant de voir dans quel sens elles vont. Ce sont les mêmes ingénieurs qui ont créé la voiture et qui apportent les évolutions, donc je ne suis pas inquiet. »

Son accrochage avec Ericsson

« Je ne l’ai pas revu. On en reste là. A télé, en direct sous le coup de l’adrénaline, j’ai peut-être dit des choses que je n’aurais pas dû dire (« Cet imbécile d’Ericsson »). Mais je suis surpris que la conversation qu’on a eue entre hommes soit sortie car on était seuls, en tête-à-tête. »

la rédaction avec AA