RMC Sport

Dakar 2021: première victoire pour Peterhansel qui prend le large au général

Ce mardi, pour la neuvième journée de course, Stéphane Peterhansel a signé sa première victoire de l'édition 2021 du Dakar. En tête au général depuis de nombreuses étapes, le Français semble bien parti pour la victoire finale.

Enfin une première victoire pour "monsieur Dakar". Sur les bords de la mer rouge, Stéphane Peterhansel et Edouard Boulanger se sont imposés ce mardi sur une boucle de 579 km au départ et à l'arrivée de Neom de la neuvième étape. Jusqu’au dernier moment, l’'étape "juge de paix" de cette édition 2021 du Dakar a réservé beaucoup de suspense. C'est la belle opération française du jour. Le pilote Mini colle 12 minutes sur son principal rival, Nasser Al-Attiyah de l'écurie Toyota. Auteur d’un très bon temps scratch, Peterhansel frappe aujourd’hui, un très grand coup pour la victoire finale.

Terrible désillusion pour un autre Français, Mathieu Serradori. Longtemps dans la lutte pour le temps scratch avec Peterhansel, le pilote du buggy Century était annoncé vainqueur à quelques kilomètres d’atteindre l’arrivée, avant de tomber en panne au kilomètre 385 de la spéciale. Il a perdu alors tout espoir de victoire, reparti une demi-heure plus tard.

Le grand perdant du jour est Al-Attiyah, deuxième de cette spéciale à 12 minutes de la première place. Victime de deux crevaisons et d’une erreur de navigation, le Qatari a lâché beaucoup de temps dans la course pour la tête du classement. Après s’être battu jusqu’au bout, le pilote Toyota affiche à l'issue de cette journée, un retard de 17 min 50 sec sur le Français au classement général. À trois jours de la fin de ce rallye-raid, Al-Attiyah perd gros ce mardi. Pour cette neuvième étape, le Sud-Africain, De Villiers (Toyota) complète le podium du jour à 12 min 19 sec de la première place.

À la dixième place du classement du jour, Carlos Sainz accumule les mauvaises opérations. Victime d’une crevaison, le tenant du titre a été contraint de s’arrêter pour réparer un frein défectueux, totalisant 22 minutes de retard à l'arrivée. Avec plus d’une heure de retard, le pilote Mini (troisième du général) semble être trop loin pour pouvoir rester dans la course au général.

De gros dégâts à moto, Benavides remporte l’étape

Côté moto, la neuvième journée a été marquée par deux abandons, après celui du Français de Soultrait ce lundi. En premier, Toby Price (KTM), le double vainqueur en 2016 et 2019 qui occupait la deuxième place du classement général avant cette étape, à 1 min 06 sec du leader, a chuté au kilomètre 155. Blessé au niveau de l’épaule et du bras, il a été évacué à l'hôpital le plus proche des radios vont être effectuées. Price avait effectué le meilleur temps du début de la spéciale, après avoir remporté l’étape marathon la veille.

Le deuxième abandon du jour est pour Luciano Benavides (Husqvarna). Le petit frère de Kevin Benavides a chuté au niveau du 239 kilomètre. Souffrant de l’épaule droite, l’Argentin qui figurait à la 10e place au classement a directement été transporté à l’hôpital de Tabuk, alors qu’il figurait dans les meilleurs temps de la journée.

Kevin Benavídes est le vainqueur à moto du jour. Au guidon de sa Honda, il termine la course avec 1 min 34 sec d’avance. Une deuxième victoire en 2021 qui le place en tête du généra. La deuxième place revient à l’Américain, Brabec, après avoir récupéré une quinzaine de minutes à l’issue de la spéciale. Arrivé sur la troisième marche du podium, Cornejo (Honda) reste toujours aussi rapide, et continue de prendre de l’avance, en tête du classement général.

ALR