RMC Sport

Edwin Jackson traité de singe et "attaqué physiquement" à Belgrade

Le Français Edwin Jackson a été victimes d’injures racistes alors qu’il disputait un match de Ligue adriatique à Belgrade, avec Buducnost Pogdorica, lundi soir.

Le spectre du racisme a hanté le parquet d’une salle de basket, à Belgrade. Edwin Jackson, le meneur de jeu international, et ancien joueur de l’Asvel, a raconté sur les réseaux sociaux avoir été la cible, comme ses coéquipiers, de crachats et d’insultes à caractères racistes alors qu’il disputait le cinquième match décisif de la finale de l’ABA League avec le club monténégrin Buducnist Podgorica, lundi soir.

Le récit glaçant de Jackson

"Je suis vraiment triste pour mon sport aujourd’hui, a-t-il exprimé la mort dans l’âme, sur Instagram. Le basket-ball est l’un des choses que j’aime le plus dans la vie. Se faire cracher au visage par des fans sur le terrain, recevoir des jets de pétards sur le terrain, de chaises, et se faire traiter de singe pendant le match, sera toujours inacceptable, peu importe où et quand."

-
- © -

"L'hystérie était totale"

Le club monténégrin du Français a réagi à ces incidents dans un communiqué publié sur son site officiel, expliquant notamment que "l’hystérie était totale": "Une quarantaine de spectateurs sont entrés sur le terrain, sont venus sur le banc du Buducnost Voli, ont craché dessus et attaqué physiquement nos joueurs Cole, Earl Clark et Nemanja Gordic (qui) a été frappé avec une chaise." Le chaos. Et la honte.

RMC Sport