RMC Sport

Affaire Griner: Moscou confirme négocier l'échange d'un trafiquant d'armes russe contre la basketteuse

Pour la première fois depuis le début de l'emprisonnement de la basketteuse Brittney Griner en Russie, les autorités russes ont évoqué ce samedi un potentiel échange avec Viktor Bout, surnommé "le marchand de mort".

Un diplomate russe a confirmé samedi que Moscou et Washington discutaient d'un possible échange de prisonniers impliquant notamment un trafiquant d'armes russe détenu aux Etats-Unis et Brittney Griner, une basketteuse américaine détenue en Russie. Les Etats-Unis ont plusieurs fois déclaré avoir fait une "offre conséquente" pour obtenir la libération de deux Américains détenus en Russie, la basketteuse Brittney Griner et un ancien soldat américain, Paul Whelan.

Un échange contre "le marchand de mort"

Selon des médias américains, il s'agirait de les échanger contre un célèbre trafiquant d'armes russe détenu aux Etats-Unis, Viktor Bout, surnommé "le marchand de mort". M. Bout a été arrêté en Thaïlande en 2008 et purge une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis. Son parcours hors du commun a été l'une des inspirations du film "Lord of War" dans lequel Nicolas Cage interprète un trafiquant d'armes cynique.

"Les discussions sur le sujet très sensible d'un échange de (prisonniers) se déroulent via des canaux choisis par nos présidents", a déclaré le directeur du département Amérique du Nord au ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Dartchiev. Les noms cités par la presse américaine "sont effectivement considérés. La Russie cherche à obtenir la libération de Viktor Bout depuis longtemps", a-t-il ajouté dans un entretien publié samedi par l'agence de presse russe Tass. "La 'diplomatie silencieuse' continue et devrait porter ses fruits si, bien sûr, Washington (...) se garde de tomber dans la propagande", a-t-il ajouté.

Une première confirmation russe depuis le début des négociations

C'est la première fois que Moscou confirme que des discussions ont lieu sur un possible échange impliquant M. Bout. Le Kremlin a plusieurs fois reproché à Washington de faire des déclarations publiques sur les négociations en cours. Ces discussions se sont accélérées après la condamnation début août de la basketteuse Griner à neuf ans de prison pour trafic de cannabis.

Brittney Griner, considérée comme l'une des meilleures joueuses de basket au monde, a été arrêtée en février à Moscou en possession d'une vapoteuse contenant du liquide à base de cannabis. Son cas a pris une ampleur géopolitique dans le contexte de la crise entre Moscou et Washington liée à l'offensive russe en Ukraine.

AC avec AFP