RMC Sport

ASVEL: Tony Parker allume Edwin Jackson

Dans le cadre de l'épisode 7 d'"ASVEL, la série", diffusé ce mardi soir sur RMC Sport, Tony Parker est revenu sur le départ d'Edwin Jackson, envoyé en prêt à l'Estudiantes Madrid courant février après avoir ouvertement critiqué son entraîneur Zvezdan Mitrovic. Le président estime qu'il n'aurait jamais dû tenir ces propos.

Il était resté relativement silencieux sur le sujet jusqu'alors. Sans doute un peu agacé, et peut-être embarrassé, aussi. Alors que l'arrière de l'ASVEL Edwin Jackson a été exfiltré le 12 février dernier sous la forme d'un prêt à l'Estudiantes Madrid, pour avoir ouvertement critiqué son coach Zvezdan Mitrovic dans une interview, Tony Parker est revenu sur ce petit psychodrame au micro de RMC Sport.

"Ma première réaction? Déçu. Déçu parce que je pensais qu’Edwin était plus intelligent que ça, a confié le président du club rhodanien dans le 7e épisode d'ASVEL, la série. A ce niveau-là de ta carrière, tu sais très bien que tu ne racontes pas ce qu’il se passe dans un vestiaire aux journalistes. Tout le monde peut être frustré, mais à un moment donné il y a des choses que tu ne dis pas."

"Si tu n’es pas capable de supporter un coach comme ça, alors change de club"

Suite à la sortie au vitriol de Jackson, Parker se devait donc d'intervenir. "Pour moi, c’était simple, une fois que tu fais ça bien sûr que je vais défendre le coach, estime-t-il. Personne n’est au-dessus du club, au-dessus du projet. J’ai toujours dit que je n’aurai pas d’état d’âme sur ça. Le plus important, c’est le projet, c’est qu’on réussisse. Le coach est en plus quelqu’un d’important pour le club, on a fait un doublé l’année dernière et il n’y avait pas Edwin dans le groupe… Bien sûr que ça peut être usant d’avoir quelqu’un qui crie, mais il faut de la rigueur, de la discipline. Et si tu n’es pas capable de supporter un coach comme ça, alors change de club. Parce que nous à l’ASVEL, on veut gagner des titres."

Alors, même si Edwin Jackson est un proche, même si l'ancien joueur de Barcelone est revenu à Villeurbanne en grande partie pour lui, TP n'a pas hésité au moment de renvoyer son arrière en Espagne. "C’est allé très vite, explique-t-il. On a eu une offre de Madrid, j’ai accepté. Je n’allais pas le bloquer à l’ASVEL, ce n’est pas mon style, donc voilà il est parti..."

Et après? Peut-on imaginer Jackson rejouer au sein du club champion de France la saison prochaine? Parker va-t-il lui retendre la main, tenter d'arranger la situation? Rien n'est moins sûr... "On verra, souffle le président. Là, il est prêté jusqu'à la fin de la saison, il aura encore trois ans de contrat, mais on verra. Ça va être difficile. Après ce qu'il s'est passé, je ne vois pas comment ils vont se remettre à travailler ensemble, Zvezdan et lui..."

RMC Sport