RMC Sport

Jeep Elite: Edwin Jackson de retour à l'Asvel pour quatre ans

A 29 ans, Edwin Jackson est de retour dans son club formateur. L'arrière international français s'est engagé pour les quatre prochaines saisons avec l'Asvel, qu'il avait quitté en décembre 2014 pour rejoindre Barcelone.

Trois jours après avoir remporté son dix-neuvième titre de champion de France, Villeurbanne a officialisé ce vendredi la signature de l'arrière international français Edwin Jackson pour les quatre prochaines saisons. A 29 ans, il effectue son retour au sein de son club formateur qu'il avait quitté en décembre 2014 pour rejoindre le FC Barcelone, avant d'évoluer à Malaga (2015-2016), Estudiantes Madrid (2016-2017) Guangdong en Chine (2017), à nouveau Barcelone (2018) et Podgorica au Monténégro (2018-2019). "Edwin a marqué l'histoire de notre club et continuera de le marquer dans les saisons à venir", a réagi dans un communiqué Tony Parker, président et propriétaire de l'Asvel. "Il a fait preuve d'une motivation extraordinaire pour faire son retour et c'est un bonheur immense d'avoir réussi à trouver un accord. Un contrat de quatre ans, c'est aussi un signe fort, celui d'une volonté de fidélisation des meilleurs joueurs français", a-t-il ajouté.

"J'ai écarté pas mal de propositions"

Meilleur marqueur du championnat de France en 2014 (18,2 points de moyenne), Edwin Jackson, qui a disputé 238 matchs et inscrit plus de 2.500 points avec l'Asvel durant les cinq saisons et demi qu'il a passées au club (2007-2008 et entre 2010 et 2014), revient à Villeurbanne pour y disputer l'Euroligue. "J'ai toujours rêvé de jouer cette compétition avec l'Asvel. J'ai écarté pas mal de propositions d'autres clubs parce que j'ai estimé qu'il était temps de rentrer", a déclaré le joueur dans une vidéo publiée sur le site du club. Edwin Jackson est la première recrue de Villeurbanne, qui vient de réaliser le second doublé Coupe de France-championnat de son histoire après celui obtenu en 1957.

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport afin de suivre la Jeep Elite

RR avec AFP