RMC Sport

Jeep Elite: Monaco domine l’Asvel et arrache un match décisif en finale

Monaco a une nouvelle fois dominé l’Asvel (89-81) dans sa salle samedi. La Roca Team s’est offert le droit de disputer un match 5 décisif dans ces finales de Jeep Elite. L’épilogue aura lieu mardi prochain (20h45, en direct sur RMC Sport) sur le parquet de Villeurbanne.

Le momentum a changé de camp. Le vent a définitivement tourné sur le Rocher où Monaco a pris l’ascendant psychologique dans ces finales de Jeep Elite. La Roca Team a une nouvelle fois dominé l’Asvel samedi (89-81), cette fois dans des proportions moins importantes après la raclée du match 3 (97-62). Mais le résultat est là.

Villeurbanne et Monaco vont se départager mardi (20h45, en direct sur RMC Sport) à l’occasion d’un ultime face-à-face qui aura lieu sur le parquet de Villeurbanne. "Les play-offs c’est ça… des hauts et des bas", expliquait l’entraîneur de l’Asvel, Zvezdan Mitrovic, avant ce match 4, celui de la dernière chance pour Monaco, où aucun quart-temps n’a ressemblé au suivant.

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport afin de suivre la Jeep Elite

Trop de ballons perdus pour Villeurbanne

Dans la veine de ce qu’il s’est produit depuis le début entre les deux faux frères qui ont dominé la saison régulière. Il semblerait cependant que Monaco ait trouvé de la continuité là où Villeurbanne a perdu le fil. "On ne joue pas notre meilleur basket. On souffre de beaucoup de balles perdues", déplorait Tony Parker, le président de l’Asvel, au micro de RMC Sport à la pause.

Il est vrai que si l’adresse de Monaco, notamment à longue distance (3/9 en première mi-temps), s’est effondrée à mesure que le temps défilait lors du premier acte, les 12 balles perdues (17 avant le 4e quart-temps) ont empêché Villeurbanne d’opérer un rapproché plus important avant la mi-temps (+3 en faveur de Monaco à la pause).

Monaco a retrouvé son adresse

La suite de ce match a été résumée de la manière la plus limpide qui soit par Paul Lacombe, stupéfiant pour mystifier Charles Kahudi d'un dribble dans le dos, et le poing rageur sur un panier longue distance improbable, son premier tir à trois points du match. "Il n’y a pas de secret dans le basket. Quand on met du rythme et de l’intensité, qu’on soit ou pas un bon shooteur, ça rentre", expliquait l’arrière à notre micro à l’issue de cette rencontre.

Et tout est rentré, si bien que la Roca Team a doublé son pourcentage d’adresse face au panier en deuxième période, dans le sillage de son meneur, Dee Bost (19 points, 4 rebonds, 6 passes et 23 d’évaluation), élu MVP de ce match. Pour l'Asvel, qui a encore encaissé plus de 80 points, sous les yeux de Tony Parker, présent au bord du terrain avec Nicolas Batum, une réaction est attendue à domicile. La manche ultime s’annonce bouillante.

QM