RMC Sport

NBA: La fin de saison menacée après le boycott contre les violences policières

L'affaire Jacob Blake, Afro-Américain de 29 ans grièvement blessé dimanche dernier lors d'une interpellation policière après avoir reçu 7 balles dans le dos, secoue le sport américain. En premier lieu duquel le basket  d'où est parti une fronde lancée par les Bucks de Milwaukee. La fin de saison NBA apparaît désormais menacée, alors que plusieurs équipes ont déjà voté pour mettre fin aux playoffs en cours.

Une première secousse qui en appelle d'autres. Le monde du sport américain, à l'image de la société, est ébranlé par l'histoire de Jacob Blake, grièvement blessé dimanche dernier après avoir reçu 7 balles dans le dos sous les tirs d'un policier. Une nouvelle affaire qui concerne une interpellation d'un Afro-Américain et renvoie au mouvement Black Lives Matter. En réaction ce mercredi soir, la fronde a été lancée par les Bucks de Milwaukee qui ont boycotté leur affiche des playoffs NBA face au Orlando Magic.

Dans un communiqué lu face aux médias dont par Sterling Brown, lui aussi victime de violences policières en 2018, les basketteurs de Milwaukee rappellent que "malgré l'appel massif pour un changement, il n'y a eu aucune action". En plus de cette partie entre Orlando et Milwaukee, deux autres rencontres des playoffs ont déjà été reportées en soutien au mouvement lancé. 

Vers une fin de saison? 

Une question se pose désormais : ces playoffs NBA, qui se disputent déjà dans des conditions particulières dans une bulle sanitaire imposée à Orlando, iront-ils à leur terme? Selon plusieurs médias américains, les Lakers et Los Angeles Clippers ont déjà voté pour l'abandon de la saison NBA. Avec en premier rang duquel l'influent LeBron James, qui n'a pas hésité à faire part de son mécontentement. "Nous demandons le changement, on en a marre", a tweeté la superstar LeBron James, très critique à l'égard de la politique du président américain Donald Trump. 

Quelques mois après l'affaire George Floyd, une importante vague d'émotions submerge à nouveau la société américaine dont le monde du sport. "La saison est en danger", a indiqué un joueur d'expérience à Adrian Wojnarowski, journaliste référence du basket américain pour ESPN. Pour l'heure selon plusieurs médias américains, les 11 autres équipes concernées préfèrent poursuivre la saison.

Des réunions prévues ce jeudi

Une réunion doit avoir lieu ce jeudi matin du côté des gouverneurs NBA pour prendre position et statuer sur le boycott lancé par les joueurs. Plusieurs thèmes devront être abordés dont notamment les conséquences financières d'une possible fin de saison. En parallèle, les basketteurs se réuniront aussi de leur côté pour poursuivre les discussions sur les décisions à prendre pour la suite des playoffs. 

Selon ESPN, il apparaît aussi peu probable que les trois matchs prévus ce jeudi soir puissent avoir lieu. "Tout le monde est encore trop émotif, a déclaré une source haut placée au média américain. Il faudra plus de temps pour se réunir sur ce sujet". Une reprise se fera nécessairement sous conditions désormais, alors que plusieurs joueurs ont le sentiment que cette saison ne reprendra pas. Sauf si les instances arrivent à leur proposer quelque chose qui pourra leur faire croire que jouer fera avancer les problématiques soulevées par cette nouvelle affaire.

Un mouvement qui s'étend aux autres sports

Mais le mouvement initié par les Bucks de Milwaukee ne devrait pas en rester là. Plus largement, c'est le monde du sport qui commence à réagir et soutenir la protestation. Le tournoi de tennis de Cincinnati effectue ce jeudi une pause et décale ses matchs d'une journée. Et devrait reprendre sans l'ancienne numéro 1 mondiale Naomi Osaka, "En tant que femme noire, j'ai l'impression qu'il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis", a justifié Osaka, née de mère japonaise et de père haïtien et qui s'est souvent exprimée ces derniers mois pour dénoncer l'injustice raciale. 

Le championnat de football de MLS a décidé aussi de rejoindre le mouvement en reportant cinq matchs initialement prévus ce jeudi soir. Trois rencontres de baseball (MLB), sport majeur aux Etats-Unis, ont aussi été reportées après la décision de plusieurs joueurs, soutenant le mouvement. "Nous respectons la décision de nombreux joueurs de ne pas jouer, indique la MLB dans un communiqué. La MLB reste unie pour changer la société et reste alliée aux combats pour mettre fin au racisme et à l'injustice". Des soutiens symboliques pour le mouvement sans précèdent lancé en NBA. 

GL